RSS

Histoire


CHRONOLOGIE

  • 13 août 1960 Proclamation de l’indépendance.
  • 17 novembre 1960 David Dacko est élu président de la République par l’Assemblée nationale.
  • Novembre 1962 Le Mouvement pour l’évolution sociale de l’Afrique noire (Mesan) est proclamé parti unique.
  • 5 janvier 1964 Réélection de David Dacko.
  • 31 décembre 1965 Coup d’Etat du colonel Jean-Bedel Bokassa.
  • 11 avril 1969 Tentative de coup d’Etat du lieutenant-colonel Alexandre Banza.
  • 30 août 1970 Réforme agraire.
  • 2 mars 1972 Jean-Bedel Bokassa est fait président à vie.
  • 10 mai 1974 Nationalisation d’entreprises.
  • 20 mai 1974 Jean-Bedel Bokassa est promu maréchal.
  • Novembre 1974 Tentative de coup d’Etat du général Lingoupou.
  • 3 février 1976 Tentative d’assassinat contre le maréchal Bokassa.
  • 4 décembre 1976 Proclamation de l’Empire centrafricain lors du congrès extraordinaire du Mesan.
  • 4 décembre 1977 Sacre de l’empereur Bokassa Ier.
  • 18-19 janvier 1979 Répression sanglante de manifestations de lycéens et d’étudiants (400 morts).
  • 20-21 septembre 1979 La France organise l’opération Barracuda à l’issue de laquelle l’empereur Bokassa Ier est renversé. L’ancien président David Dacko est rétabli et le rétablissement de la République centrafricaine est proclamé.
  • 20 mars 1980 Création par le président David Dacko du parti unique, l’Union démocratique africaine (UDC).
  • 24 décembre 1980 Condamnation à mort par contumace de Jean-Bedel Bokassa.
  • 15 mars 1981 Victoire de David Dacko à l’élection présidentielle.
  • 1er septembre 1981 Le général André Kolingba contraint le président David Dacko à démissionner et instaure un Comité militaire de redressement national (CMRN). Les partis sont interdits.
  • 3 mars 1982 Tentative de coup d’Etat d’Ange-Félix Patassé.
  • 14 août 1985 Visite du pape Jean-Paul II.
  • 21 septembre 1985 Dissolution du CMRN.
  • 24 octobre 1986 Retour de Jean-Bedel Bokassa en République centrafricaine.
  • 21 novembre 1986 Adoption par référendum de la nouvelle Constitution.
  • 29 novembre 1986 Victoire du général André Kolingba à l’élection présidentielle.
  • 6-7 février 1987 Création d’un parti, le Rassemblement démocratique centrafricain (RDC).
  • 12 juin 1987 Jean-Bedel Bokassa est condamné à mort à l’issu d’un second procès. Sa peine est commuée en détention à perpétuité le 29 février 1988, puis à dix ans de réclusion.
  • 1er août 1993Libération de Jean-Bedel Bokassa qui a été amnistié.
  • 19 septembre 1993 Victoire d’Ange-Félix Patassé à l’élection présidentielle.
  • 12 janvier 1994 Dévaluation du franc CFA.
  • Avril-mai 1996 Mutineries au sein de l’armée suite au non paiement des arriérés de salaires. Intervention militaire française pour soutenir le président Ange-Félix Patassé. Une série de grèves paralyse le pays.
  • 3 novembre 1996 Décès de Jean-Bedel Bokassa.
  • Novembre 1996 Mutineries de soldats et manifestations.
  • 12 février 1997 Une force interafricaine, la Mission d’intervention et de surveillance des accords de Bangui (Misab), remplace l’intervention militaire française.
  • Avril 1998 La Misab est remplacée par la Mission des Nations unies en République centrafricaine (Minurca).
  • 19 septembre 1999 Réélection d’Ange-Félix Patassé.
  • Février 2000 Fin des opérations de la Minurca.
  • 28 mai 2001Tentative de coup d’Etat d’André Kolingba.
  • 4 juillet 2002 Crash d’un Boeing 707 de la compagnie congolaise Prestige Airlines à Bangui (20 morts).
  • 15 mars 2003 Coup d’Etat du général François Bozizé qui s’autoproclame président de la République.
  • 5 décembre 2004 Adoption par référendum d’une nouvelle Constitution.
  • 8 mai 2005 Victoire du général François Bozizé à l’élection présidentielle.
  • Août 2005 Inondation de la capitale Bangui (22 500 sans-abris).
  • 29 août 2006 Condamnation par contumace de l’ex-président Ange-Félix Patassé à 20 ans de travaux forcés.
  • 30 octobre 2006 Prise de contrôle de la ville de Birao, au nord-est du pays, par des rebelles de l’UFDR.
  • 30 novembre 2006 Bombardement par l’armée française de deux villes du nord du pays aux mains des rebelles.
  • 3 février 2007 Signature en Libye d’un accord de paix entre le gouvernement et Abdoulaye Miskine, chef du FDPC.
  • 9 mai 2008 Signature à Bangui d’un accord de paix ente le gouvernement et les rebelles de l’APRD et de l’UFDR.
  • 29 septembre 2008 Amnistie des crimes depuis 1999.
  • Juin 2009 Inondation de la capitale Bangui (11 000 sans-abris).
  • 21 août 2009 Création par François Bozizé d’un parti, le Kwa Na Kwa (« le travail, rien que le travail »).
  • 30 octobre 2009 Retour de l’ancien président Ange-Félix Patassé en Centrafrique après six années d’exil.
  • 1er décembre 2010 Décret réhabitant « dans tous ses droits » l’ex-président et empereur Jean-Bedel Bokassa.
  • 23 janvier 2011Réélection de François Bozizé.
  • 12 juin 2011Signature un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et les rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP).
  • 12 décembre 2012 Création de la Séléka, coalition rebelle regroupant l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et la CPSK Wakodro.
  • 17 décembre 2012 Les rebelles de la Séléka prennent le contrôle des villes de Bamingui, Ndélé, Mbré, Sam Ouandja et Ouada.
  • 18 décembre 2012 Les rebelles de la Séléka prennent le contrôle de la ville minière de Bria.
  • 19 décembre 2012 Les rebelles de la Séléka prennent le contrôle de Kabo.
  • 21 décembre 2012 Sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) autorisant les Forces multinationales de l’Afrique centrale (FOMAC) à s’interposer entre les Forces armées centrafricaines (FACA) et les rebelles de la Séléka.
  • 5 janvier 2013 Les rebelles de la Séléka prennent le contrôle de Alindao et de Kouango.
  • 11 janvier 2013 Signature à Libreville (Gabon) d’un accord de paix prévoyant un cessez-le-feu entre la Séléka et le gouvernement et la formation d’un gouvernement d’union nationale.
  • 20 mars 2013 Fin de l’ultimatum de la Séléka lancé le 17 mars.
  • 21 mars 2013 Début de la nouvelle offensive de la Séléka.
  • 24 mars 2013 Les rebelles de la Séléka prennent le contrôle de Bangui, la capitale. Le président François Bozizé se réfugie au Cameroun et Michel Djotodia se proclame chef de l’Etat.
  • 25 mars 2013 L’Union africaine suspend la Centrafrique.
  • Fin Décembre 2013 Michel DJOTODJIA a démissionné sous la pression des Présidents de la CEAC, la communauté internationale et la France.
  • Janvier 2014 Cathérine SAMBA PANZA  était élue Présidente de Transition 
  • Février 2016 Faustin Archange TOUADERA  était élu Président de la République Centrafricaine
 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :