RSS

CENTRAFRIQUE – ENQUÊTES: HAUTES TRAHISONS

13 Juin

62584896_2394998287410232_2856051285021425664_n

LE MERCENAIRE TCHADIEN OUSMANE MAHAMAT OUSMANE SUR LE POINT D’ÊTRE NOMMÉ AMBASSADEUR DE LA RCA AU QATAR !

De sources introduites, le rebelle tchadien Mahamat Ousmane Mahamat alias Ousmane Mahamat Ousmane est sur le point d’être nommé au poste d’ambassadeur de la République centrafricaine auprès du Royaume islamique du Qatar, ce petit pays pétrolier qui est à l’origine du financement et de la dotation en armes, munitions, moyens logistiques et matériels ayant permis à la coalition séléka à l’époque de prendre le pouvoir par coup d’Etat, le 24 mars 2013. Et selon toute vraie semblance, c’est auprès de ce même pays financier des terroristes islamistes que les groupes armés ex-séléka se ravitaillent régulièrement en armes, munitions, véhicules tout terrain et argent qui leur ont permis d’occuper 80% du territoire centrafricain et de maintenir la pression en exploitant les ressources stratégiques du pays. Mais comment en est-on arrivé là?

De sources généralement bien informées, c’est lors des négociations entre le gouvernement et les groupes armés de mars dernier au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba la capitale d’Ethiopie, que Ousmane Mahamat Ousmane, l’un des présumés chefs terroristes islamistes du Km5, aurait joué son jeu pour le poste d’ambassadeur de la RCA auprès du Qatar. Il aurait claqué la porte du FPRC de Nourredine Adam et de l’UPC d’Ali Darass parce que ceux-ci n’avaient pas proposé son nom pour être ministre. Aussi, se serait-il rapproché du mercenaire tchadien Mahamat Alkatime, son compatriote, pour le poste très stratégique d’ambassadeur de la République centrafricaine au Qatar.

Pour réussir son projet, Ousmane Mahamat Ousmane aurait remis à Alkatim un véhicule 4×4 tout terrain à titre gratuit tout en lui promettant d’autres véhicules, de l’argent, des armes et munitions au cas où son décret de nomination tombait. Le dernier argument qu’il aurait avancé pour convaincre Alkatime est qu’il est Tchadien comme lui, « et donc son frère » (sic).

Il aurait même présenté à Alkatim le décret par lequel le président tchadien Idriss Deby Itno l’avait nommé sous-préfet de Moundou au sud du Tchad, ce qui est vrai d’ailleurs. Marché conclu, le nom de Mahamat Ousmane Mahamat alias Ousmane Mahamat Ousmane a été proposé par son compatriote Mahamat Alkatime, chef du groupe armé MPC, pour le poste d’ambassadeur de la République centrafricaine au Qatar, suite aux négociations d’Addis-Abeba entre le Premier ministre Firmin Ngrébada et les groupes armés.

De retour d’Addis-Abeba à Bangui, la procédure diplomatique a été engagée à cet effet. Le gouvernement Ngrébada par le biais de la ministre des Affaires étrangères, mademoiselle Sylvie Baïpo Temon, a saisi le ministre qatari des Affaires étrangères pour lui exprimer le désir des autorités centrafricaines et plus particulièrement du président Touadéra de nommer le mercenaire tchadien à la tête de la chancellerie centrafricaine au Qatar. La réponse des autorités du Qatar a été notifiée au chef de la diplomatie centrafricaine en début de ce mois.

Informé de l’accord favorable du Qatar qu’il soit nommé ambassadeur de la République centrafricaine là-bas, l’intéressé s’agite depuis quelques jours et contacte mille et une personnes proches de Touadéra ou supposées être très écoutées par ce dernier, pour que son décret de nomination soit vite signé. Pour cela, il n’est pas tranquille. Il est devenu subitement trop gentil envers tous ceux qu’il rencontre et à qui il expose sa préoccupation.

Mais à notre humble avis, c’est une grande erreur que Touadéra aura commise s’il nomme ce mercenaire étranger à ce poste et ce, pour plusieurs raisons.

D’abord, OUSMANE MAHAMAT OUSMANE EST UN TCHADIEN PUR SANG BON TEINT, QUI AVAIT MÊME SERVI DANS SON PAYS COMME SOUS-PRÉFET DE MOUNDOU DANS LA RÉGION SUD DU TCHAD, LA OÙ IL ÉTAIT IMPLIQUÉ DANS LES ACTIVITÉS ILLICITES ET CRIMINELLES DE « ZARAGUINA» OU COUPEUR DE ROUTE, TRAFIQUANT DE PIERRES PRÉCIEUSES, D’ARMES ET DE VÉHICULES, SELON PLUSIEURS SOURCES DIGNES DE FOI.

Ensuite, c’est un mercenaire qui avait aidé Michel Dotodjia Am-Nondroko dans le trafic d’armes, de véhicules et de carburant pour le compte de la coalition séléka jusqu’au renversement du régime Bozizé/KNK le 24 mars 2013. En récompense, il était nommé ministre d’Etat, conseiller spécial du président Djotodjia à la Présidence de la République en matière de sécurité et des relations avec les forces internationales notamment Eufor et Misca.

Ousmane Mahamat Ousmane est ce délinquant qui, sous la transition de Samba-Panza, a été pris en flagrant délit de détention d’armes illégales au niveau de l’aéroport de Bangui. Il a été arrêté par une équipe de la gendarmerie avec ses complices et conduit à la Section des recherches et investigations (SRI) de la Gendarmerie nationale pour des besoins d’enquête. Il s’était évadé de la prison de la SRI pour repartir au Km5 où il est devenu très mauvais, animant ça et là des troubles.

C’est donc un évadé, un wanteed que Touadéra avait commis l’erreur de nommer au poste du ministre conseiller à la présidence de la République en septembre 2017. 
Du point de vue du droit, dès l’instant où Ousmane Mahamat Ousmane est la fois wanted, mercenaire, rebelle, malfaiteur et prisonnier en sursis, l’article 28 de la constitution en vigueur lui interdit d’occuper toute haute fonction publique en Centrafrique. Touadéra aurait encore violé la constitution en nommant ce type à une haute fonction d’Etat comme celle d’ambassadeur, Haut représentant de la RCA à l’étranger.

En 2018, ce ministre conseiller de Touadéra a déshonoré sa fonction, son autorité de nomination et toute la République centrafricaine en se faisant attraper à l’aéroport de Douala avec 2 kg de diamant pur de grande valeur. Très fâché à cause du trafic illicite transnational et de la contrebande minière dont est auteur ce monsieur, le président Touadéra avait pris un décret pour le relever de ses fonctions de ministre conseiller à la Présidence de la Primature.

Pour se venger de son limogeage, le mercenaire tchadien Mahamat Ousmane Mahamat avait réactivé toutes les cellules dormantes du terrorisme islamiste du Km5 très hostiles à l’actuel régime, en les poussant à divers crimes et délits, tout en jouant de temps en temps au faux sapeur-pompier.

Ousmane Mahamat Ousmane est reconnu de notoriété publique comme l’un des principaux fauteurs de troubles au Km5.

Toujours selon les sources, Ousmane Mahamat Ousmane serait constamment avec les groupes armés les plus actifs sur le terrain, les plus influents et dirigés par des mercenaires étrangers, à savoir: le FPRC de Nourredine Adam, le MPC de Mahamat Alkatim et l’UPC d’Ali Darass. Il serait également constamment avec les deux agents de renseignements de l’ambassade de France au Km5 avec qui il passe tout son temps à ne parler que du mal du régime actuel, des défaillances du système politique et sécuritaire du pouvoir de Bangui et de la présidence de la République où il avait travaillé.

Au regard de tout ce qui précède, on peut affirmer sans courir le risque de se tromper que LE MERCENAIRE TCHADIEN OUSMANE MAHAMAT OUSMANE DIT MAHAMAT OUSMANE MAHAMAT N’EST PAS CRÉDIBLE POUR REPRÉSENTER LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Á L’EXTÉRIEUR. Il n’a par ailleurs aucune qualité intellectuelle, morale, professionnelle, politique et diplomatique pour être nommé ambassadeur de la RCA à l’étranger. N’y a-t-il pas un(e) Centrafricain(e) qualifié(e) et compétent(e) pour occuper ce poste? Que Touadéra cesse de dévaluer les hautes fonctions publiques de la sorte.

Lorsqu’on sait que le Qatar est ce pays qui avait gâté la coalition séléka et qui continue de gâter les groupes armés ex- séléka en tous moyens pour entretenir la guerre et l’insécurité en Centrafrique, il est certain que ce monsieur ne demande ce poste que pour faciliter la reprise du pouvoir par ces compagnons de maquis, sinon réussir la partition du pays. Il va vendre le pays à tous ces mercenaires aux crânes enturbannés qui sont des véritables pêcheurs en eaux troubles et qui ne vivent que de ça.

Ainsi, il est urgent et hautement souhaitable que l’Assemblée nationale prenne ses responsabilités pour interpeller le gouvernement sur le projet de mouvement en cours dans les ambassades, missions diplomatiques et consulaires de la République centrafricaine à l’étranger, afin que ces nobles institutions du pays ne soient envahies ou dominées par des personnes peu recommandables car aux mains souillées, des gens de moralité très douteuse et de qualité professionnelle, administrative, politique et diplomatique aléatoire ou carrément inexistante.

Et si d’aventure le président Touadéra commettait l’erreur de nommer ces genres de mercenaires dans nos représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger, il n’a qu’à libérer Patrice-Edouard Ngaïssona et Alfred Yékatom Ramboh de la prison de La Haye et les nommer aussi à de hautes fonctions comme les autres chefs et comzones des groupes armés ex-séléka. Sinon, un ouragan d’impopularité va s’abattre sur lui et son départ sera souhaité par l’écrasante majorité des Centrafricains. L’oracle a parlé.

Wait and see.

Mesmin Madidé-Aladila
Source: MEDIAS+

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :