RSS

Archives du 23/05/2019

CENTRAFRIQUE: Petite Réflexion d’un nul déçu et jaloux nous répondra l’Autre.

14355722_1051985521589373_4239077250998498380_n

Il nous a été dit et redit que L’Accord de Bangui était la meilleure voie de sortie et l’ultime solution à la longue crise que traverse la RCA depuis plusieurs décennies. Très beau et ingénieux texte élaboré par de brillants diplomates étant, il n’a pas attendu longtemps pour montrer ses limites. Chassez le naturel, il revient au galop. Car depuis les récompenses et autres primes octroyées aux acteurs et signataires dudit accord- parmi lesquels de nombreux bourreaux-,force est de constater que le sang des Centrafricain(e)s et de ceux qui ont choisi de porter assistance à ce peuple ne cesse de couler. Des boucheries humaines sont tous les jours déplorées.La situation s’enlise. Au point de s’interroger si ce qui reste de cet État centrafricain est encore gouverné.
Si tel était le cas,
Alors,est-il venu, le temps, pour ceux qui ont ou prétendent avoir la légitimité populaire d’exercer leur impérium et d’arrêter de faire une fixation sur les prochaines élections qui n’auront lieu que dans 18 mois.
Il est évident que si cette barbarie ne s’arrête pas maintenant, il n’y aura pas d’élection, plus ou pas assez d’électeurs pour apporter leur suffrage en décembre 2020 à tous ceux qui, au lieu d’assurer leur mandat qui court encore pour le bien-être des compatriotes, sont déjà entres en campagne électorale. Répondez aux ententes du peuple en commençant par lui offrir la paix, la sécurité et de l’eau potable. En vie, il peut et pourra se battre pour son pain et celui de ses enfants.

C’est cela la Responsabilité.Toute autre démarche en ces moments de pleurs et de larmes au regard de ces impératifs, parait suicidaire pour vous, pour tout le monde et le pays avec.
Alors, messieurs les « princes » pensez-y. Et que nos oreilles nous aident.

Par Charles Armel Doubane

 

CENTRAFRIQUE: La MINUSCA condamne très fermement l’attaque odieuse contre les populations de Koundjili et à Ndjondjom, Bohong et Lemouna

61190874_2012746032353820_4604374953297444864_n

Bangui, le 22 mai 2019 : La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne très fermement l’attaque, le 21 mai, perpétrée par des éléments de Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R) contre des populations dans les villages de Koundjili, Ndjondjom et Bohong, à l’ouest de Paoua, dans la préfecture d’Ouham-Pende.

Selon les premières informations recueillies auprès des sources locales, les éléments des 3R auraient mené des attaques ciblées contre les populations civiles dans ces villages. Les attaques ont causé la mort d’au moins 34 civils dont 13 à Koundjili, 18 à Ndjondjom et trois à Bohong. Le député suppléant de Paoua et le directeur de l’école du village de Lemouna et deux enseignants figureraient parmi les victimes. Certaines victimes ont été ligotées avant d’être tuées. Trois personnes auraient également été blessées au cours de ces attaques. Les éléments des 3R ont aussi incendié trois maisons et emporté des bœufs appartenant aux populations.

La MINUSCA est particulièrement indignée par le caractère cruel et délibéré de ces attaques qui, en plus d’être planifiées et coordonnées, témoignent de l’intention des auteurs à infliger des atrocités entrainant la mort d’une large partie de la population présente dans les villages de Koundjili, Ndjondjom et Bohong. Il s’agit-là d’éléments constitutifs de crimes graves impliquant à la fois la responsabilité de leurs auteurs et du commandement des 3Rs sous la direction de « Sidiki ». La MINUSCA a exigé de Sidiki l’arrestation et la remise des auteurs à la justice centrafricaine et le démantèlement de ses bases de Letele et Boucaya.

Ces attaques surviennent au moment où le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires et l’adhésion progressive des populations, déploie des efforts pour une mise en œuvre effective de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation, cadre unique de promotion d’une paix et d’une stabilité durables tant attendues par les filles et les fils de la RCA.  Les 3R, faut-il le rappeler, sont signataires de cet Accord et participent au processus de paix en cours, de même qu’ils disposent d’un ministre au sein du Gouvernement inclusif mis en place le 22 mars 2019.

La MINUSCA tient particulièrement à souligner que rien ne saurait altérer sa détermination à mettre en œuvre son mandat de protection des populations civiles pour faire cesser immédiatement toute menace à leur égard. A ce titre, la MINUSCA a initié des mesures idoines pour la sécurisation des villages affectés et leurs environs, et la facilitation de l’assistance aux blessés.

La Mission interpelle les 3R, en particulier, et tous les Groupes Armés en général sur l’impératif du respect des engagements souscrits en vertu des dispositions de l’APPR-RCA ainsi que leurs obligations au regard du Droit international humanitaire et des droits de l’Homme.


Strategic Communication & Public Information Division
MINUSCA HQ, PK4 Avenue B. Boganda

BP : 3338, Bangui, Central African Republic
Mail : publicinformation-minusca@un.org
Website: https://minusca.unmissions.org │

Facebook https://www.facebook.com/minusca.unmissions/
Twitterhttps://twitter.com/@UN_CAR
Flickr https://www.flickr.com/photos/unminusca/ 

 
 
%d blogueurs aiment cette page :