RSS

CENTRAFRIQUE : RÉSULTATS DU BAC 2017 : HÉCATOMBE NATIONALE.

20 Juil

 

PIOZZA

Les résultats du Baccalauréat session juin de 2017 2017sont rendus publics. Et, c’est loin d’être fameux.

Les candidats au Baccalauréat inscrits au titre de l’année académique 2016-2017 sont au total 17.993.

Selon la direction des examens et concours au moins 16.180 candidats ont composés les différentes épreuves des examens à travers le territoire national. Et seulement 929 admis sur les 16.180 candidats ayant composés soit un taux de réussite estimé à environ 5,74% sur l’ensemble du pays.

Comment expliquer ces résultats plus que décevants ?

Dans les centres d’examen, des présidents de Jury estiment que certains élèves comptaient sur les fuites pour s’en sortir. 
Et avec la reprise de certaines épreuves et le renforcement des normes de surveillance, tricher est devenu difficile.

«Les élèves comptaient sur les fuites et ils ont été pris de cours. Cela veut dire tout simplement qu’ils n’ont pas travaillé. Je pense que les fuites n’ont aucun impact sur les résultats c’est le niveau qui est faible» a affirmé un professeur de Philosophie sous couvert de l’anonymat.

Certains parents estiment que le contexte du pays a fortement joué sur les résultats car la situation du pays n’a pas permis aux enfants de travailler dans les meilleures conditions.

Les élèves imputeraient ces mauvaises prestations aux conditions d’études et au système de contre correction institué par le département qui aurait confié les corrections aux fonctionnaires non enseignants.

Ces accusations ont été rejetées par le personnel du département qui pense plutôt que les élèves n’ont pas de niveau.

Les candidats malheureux anxieux et stressés dénoncent les multiples cas de fraude qui ont allié certains élèves et certains enseignants du pays.

Rappelons que les copies du bac en Centrafrique sont, depuis 2007, munies d’un code barre qui identifie chaque épreuve distribuée, permettant ainsi de reconnaitre les vraies des fausses copies et de contrôler les corrections afin qu’une copie ne soit perdue ou « accidentellement » égarée ou attribuée à quelqu’un d’autre.

Pour certains observateurs bien que cette mesure ingénieuse est satisfaisante, des cas de fraudes demeurent un casse-tête pour le département de tutelle.

Néanmoins, les parents reconnaissent que cette année, il y’a eu une amélioration par rapport aux délais de corrections et de publications des résultats.

Le Directeur des Examens et Concours (DEC) Rufin Modeste Bissaolo indique que 2.400 élèves seront appelés à subir les épreuves du second qui commenceront la semaine prochaine.

Dans les régions frappées par les conflits, la DEC s’organise pour faire composer les impétrants dès l’amélioration de la situation sécuritaire.

Au-delà de toute démagogie, la très grande majorité des observateurs s’attendaient à ces résultats catastrophiques vu le niveau de l’éducation dans le pays.

Sous d’autres cieux de pareils résultats devraient constituer un indicateur sérieux pour les décideurs politiques de ce pays..

C’est à l’image du pays, à l’époque l’institution scolaire incarnait une chance de promotion sociale pour les jeunes.

C’est bien ce qu’avait compris le père fondateur du pays Barthelemy Boganda à travers les 5 verbes du MESAN.
Boganda pensait que l’homme ne peut donc être utile à la société que s’il est instruit pour être capable de travailler avec intelligence.

Les résultats du BAC 2017 reflètent ils cette philosophie ?

Comment faire pour corriger cette catastrophe nationale?

A part se battre, nos politiciens ont-ils réellement du temps pour arrêter cette hécatombe nationale ?

QUI VIVRA ENCORE VERRA

Bangui, le 20 Juillet 2017

Par Charlie Joseph LARABO

 
1 commentaire

Publié par le 20/07/2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “CENTRAFRIQUE : RÉSULTATS DU BAC 2017 : HÉCATOMBE NATIONALE.

  1. Inesta Tatatory Kangba Masseka

    21/07/2017 at 11 h 32 min

    https://polldaddy.com/js/rating/rating.jsIl fallait bien qu’un jour on arrête avec toute la démagogie des tricherie à toutes les échelles. Allant des élèves aux agents de saisie (compilation des notes) en passant par les surveillants corrompus qui surveillent les membres du jury et non les élèves (moyennant les frais de transport) et les correcteurs qui affectent des codes permettant de retrouver les copies afin d’affecter des notes complaisantes. Moi je tire chapeau à l’équipe et les encourage à continuer ainsi. Nos cadets et enfants finiront par l’admettre et se mettre résolument au travail.

    J'aime

     

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :