RSS

CENTRAFRIQUE: Oxfam appelle à l’amélioration de la protection des civils, à l’accès humanitaire et à une attention accrue en faveur de la crise en République Centrafricaine

20 Juil

centra

Bangui, le 18 Juillet 2017, Oxfam, présente en République centrafricaine depuis 2014, exprime son inquiétude face à la recrudescence des incidents auxquelles font face les acteurs humanitaires et leurs incidences sur l’aide vitale aux populations affectées par les multiples crises qui secouent le pays.
Oxfam est extrêmement préoccupée par l’intensification récente des combats entre groupes armés et ainsi que la multiplication des hots spots en mai 2017, particulièrement dans l´est du pays. Ce qui a conduit à un déplacement sans précédent de populations1 , a amplifié les restrictions d’accès humanitaire et entraîné une augmentation significative des besoins humanitaires des populations à travers le pays.
« Nous exhortons toutes les forces en présence, à prendre toutes les précautions possibles pour s’assurer que les opérations militaires ne causent plus de préjudice aux populations civiles déjà en détresse, en particulier les femmes et les enfants. » a déclaré, Francis Ntessani, Directeur Pays d’Oxfam en République centrafricaine.
La flambée de violence qui a caractérisé le premier trimestre de l’année 2017 en République centrafricaine continue malheureusement d’affecter les populations civiles et directement les acteurs humanitaires. Plus de 457 incidents sur les acteurs humanitaires ont été enregistrés à l’échelle nationale depuis le début de l’année 2017. Ce chiffre place la Centrafrique parmi les pays à haut risque pour le travail humanitaire.
L’action humanitaire souffre d’un sous-financement chronique. La situation se détériore de plus en plus, le nombre des personnes déplacées a connue une augmentation de 6%,
passant de 503 600 en mai à 534 000 personnes en juin 2017, alors que le Plan de Réponse Humanitaire de 497 millions de dollars américains n’a reçu que 24% de financement soit $97.8 million des dollars américains.
« Nous craignons que d’autres combats conduisent inévitablement à un nombre encore plus élevé de déplacements, et que la communauté internationale ne puisse pas être en capacité de couvrir l´ensemble des besoins de manière immédiate. » a poursuivi, Francis Ntessani.
« En effet, la dernière crise survenue à Bria en mai 2017 pour laquelle Oxfam déploie une réponse d´urgence pour près de 40 000 déplacés, met en lumière les enjeux de l´action humanitaire dans une situation sécuritaire extrêmement volatile et un sous-financement chronique de l´action humanitaire. »

1 Depuis 2013 (100 000 nouveaux déplacés pour le seul mois de Mai selon OCHA) Oxfam encourage et soutient tous les efforts en cours, tant du côté de la MINUSCA, de la communauté internationale que des autorités centrafricaines pour protéger au maximum les populations et assurer l’accès humanitaire dans toutes les zones où les populations ont besoin de cette aide.
Oxfam tient à rappeler que les activités humanitaires sont vitales pour la population centrafricaine. Et rappelle que les travailleurs humanitaires sont présents en République centrafricaine pour fournir une assistance afin de sauver des vies et alléger la souffrance des personnes affectées par la crise. Notre objectif fondamental et nos activités sont guidées par les principes d’humanité, d’indépendance et d’impartialité. Les derniers affrontements armés dans l´est du pays prouvent une fois de plus la nécessité urgente d’assurer la protection des civils, de respecter et de protéger les humanitaires, conformément au Droit humanitaire international. Les attaques répétitives contre les acteurs humanitaires entravent l’acheminent de l’aide et empêchent également l’accès aux personnes affectées qui sont dans le besoin d’une assistance vitale.
Pour plus d’informations ou des entrevues : E-mail: medocf@oxfamintermon.org, +236 72 95 09 55
Notes à l’éditeur:
Peuplée de 4.6 millions d’habitants, la République centrafricaine est l’un des pays les plus pauvres du monde et a été plongée dans une crise dramatique qui a laissé la moitié de la population dépendante de l’aide humanitaire. Cependant, seulement 24% de l’appel des Nations Unies a été financé pour couvrir cette réponse.
Oxfam, fournit l’assistance humanitaire en RCA depuis 2014. Nous soutenons les populations qui ont besoin d’avoir un accès sécurisé et équitable à une alimentation de base suffisante et de qualité, à des moyens de subsistance, à l’eau potable, assainissement et hygiène. Les programmes d’Oxfam cible 200 000 personnes vulnérables à Bangui, Bria, Batangafo et Paoua notamment dans les camps et sites de déplacés et les familles d’accueil. En outre, Oxfam propose: des plans d’assistance pour la protection, le plaidoyer, la gouvernance. Oxfam appuie les populations dans le renforcement de leurs
capacités de résilience et de relèvement précoce.

http://www.oxfam.org

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: Oxfam appelle à l’amélioration de la protection des civils, à l’accès humanitaire et à une attention accrue en faveur de la crise en République Centrafricaine

Publié par le 20/07/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :