RSS

CENTRAFRIQUE : ALERTE-INFO: VERS UNE PROBABLE DEMISSION DE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA?

14 Juil

TOUADERA&

Il y a un an, Faustin-Archange Touadéra devenait le président de la Centrafrique pour cinq ans, après avoir remporté l’élection haut la main, mettant un terme à trois ans de transition. Les attentes qui pesaient alors sur ses épaules étaient immenses.

Ah Bangui Ville de rumeurs. Bangui ville dans laquelle les rumeurs finissent toujours par se réaliser.

Depuis quelques heures tout Bangui enfle de rumeurs d’une probable démission du président de la République Faustin Archange Touadera.

L’histoire retiendra que ce cas n’est arrivé qu’une seule fois en Centrafrique en 1981 quand le président David Dacko a été contraint de démissionner pour remettre le pouvoir à l’armée sous l’égide du général André Kolingba.

Mais la nature ayant en politique plus qu’en tout autre domaine horreur du vide, tout est prévu pour éviter la vacance du pouvoir.

Selon certaines sources, Faustin Archange Touadera supporterait très mal les pressions de l’Union Africaine à travers Idriss Déby Itno et Alpha Condé. Raison pour laquelle l’archange de Boy Rabe veut jeter l’éponge.

D’autres sources évoquent une possible démission suite à l’envoi à son insu du 21e RIMA de l’armée française en Centrafrique grâce aux contacts du très controversé président de l’Assemblée Nationale Karim Meckassoua.

Dans ces deux cas, l’intérim a été assuré par le président du parlement Karim Meckassoua.

Cette hypothèse pour éviter qu’un vide ne s’installe au sommet de l’état car le président Touadera ne serait pas à la hauteur de la situation.

Les pouvoirs présidentiels sont transférés au président de l’Assemblée Nationale dès que surviendrait cette démission.

Ainsi le président par intérim ne peut pas soumettre un projet de loi au référendum, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale, ni même procéder à une révision de la Constitution.
.
Dans l’hypothèse (imaginaire jusqu’à nouvel ordre) où Faustin Archange Touadera déciderait de partir, la RCA connaîtrait donc une situation institutionnelle tout à fait originale. La situation la plus drolatique actuelle ressemblerait à une sorte de forcing imposé par des lobbies extérieurs. L’affaire ne manque pas de piment.

. Constitutionnellement, il n’aurait en effet pas les moyens de casser l’accession de Karim Meckassoua au palais de la renaissance. Il en serait donc réduit à faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Touadera serait-il assez irresponsable pour démissionner dans un contexte sécuritaire assez tendu ?

Cette tournure extrême des événements serait peu probable, mais Touadera, avec sa logique de lenteur, nous a habitués à la réalisation des improbabilités statistiques.

D’une certaine façon, une telle crise à la tête de l’État constituerait le dénouement logique, presqu ’attendu, d’un quinquennat cataclysmique où tous les cas inimaginables jusqu’ici se sont vus : occupations de 12 des 16 préfectures, massacres des populations, incursions des mercenaires dans Bangui , silence du président Touadera etc.

Tous ceux qui avaient imaginé que la RCA était tombée au plus bas avec Samba Panza ont découvert qu’avec Faustin Archange Touadera on pouvait faire pire en creusant le plancher.

Dans ces conditions, pourquoi ne pas terminer en beauté par une sorte de gel de la décision exécutive ?
Nul ne sait si ce point-là répond en l’état aux attentes de notre temps.

En revanche, il est probable qu’une démission soit inévitable.

Qu’on le veuille ou non, la vie du régime touche à sa fin, pour des raisons qui lui sont intrinsèques : un pouvoir impuissant face aux groupes armés.

Touadera s’apprêterait il à démissionner ?

QUI VIVRA ENCORE VERRA

Bangui, le 14 Juillet 2017

Par Charlie Joseph LARABO 

 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE : ALERTE-INFO: VERS UNE PROBABLE DEMISSION DE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA?

Publié par le 14/07/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :