RSS

CENTRAFRIQUE ALERTE – INFO : DES MERCENAIRES ENCERCLENT BANGUI ?

10 Juil

 BANGUI

BANGUI Ville de rumeurs, BANGUI ville martyre, BANGUI, ville des rumeurs qui finissent toujours par se confirmer.
BANGUI est inquiète et retient son souffle.

Selon des rumeurs de BANGUI, des hommes armés sont signalés dans les environs de Bangui à l’entrée sud de la capitale, sur la route de M’baïki.

Selon diverses sources ce groupe d’hommes armés ne parle ni la langue nationale le Sangö ni le français, est lourdement armé.

Nous avons des informations qui attestent que des hommes armés circulent a expliqué une source militaire dans la région.

Un commerçant présent dans la ville de Mbaiki indique que ces hommes armés sont signalés entre les Villages Yatimbo et Sebala soit 35 et 40 km de Bangui.

Les habitants de cette partie du sud limitent leur déplacement à cause de cette présence a confié un habitant qui a requis l’anonymat.

Cette présence inquiète selon des sources sécuritaires car plus de 1000 armes et minutons ont récemment disparues du camp militaire de Roux.

Les autorités ne se sont pas encore prononcées sur cette progression des hommes armés vers Bangui mais des soupçons d’infiltration des mercenaires à la solde des politiciens seraient la probable hypothèse.

Dans un contexte où des voix s’élèvent au sein des groupes armés pour demander un dialogue politique inclusif avant la justice, Bangui est inquiète.

N’est-ce pas une épine sous les pieds de Faustin Archange Touadera, la tortue ?

Qui sont-ils ? Que veulent –ils ? S’interroge la population apeurée car chat échaudé craint l’eau chaude.

En attendant de comprendre ce qui se passe actuellement, l’on est en droit de se demander :

Va-t-on encore vers un cycle de violence aveugle ? .

QUI VIVRA ENCORE VERRA

Bangui, le 10 Juillet 2017

Par Charlie Joseph LARABO

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE ALERTE – INFO : DES MERCENAIRES ENCERCLENT BANGUI ?

Publié par le 10/07/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :