RSS

CENTRAFRIQUE : «On ne négocie pas avec les terroristes»

15 Mai

Simon kotoua

La Centrafrique est plongée  dans une grave crise  de violences et de nombreux cas de torture ces derniers jours selon des témoignages recueillis auprès des rescapés .Ali DARASS est un sujet Nigérien,  responsable de graves violations des droits de l’homme, il serait  accusé  de crimes contre l’humanité.

Je  constate que des violations graves des droits de l’Homme ont été et sont commises principalement par ces terroristes de l’UPC dans les villes de Bangassou, Bambari et Alindao ont remporté plusieurs témoignages des rescapés. Ces violations graves sont systématiques et constantes et les auteurs sont connus de tous. Ces témoins  affirment  que certaines de ces violations graves des droits de l’Homme constituent des crimes contre l’humanité, et demandent des procédures judiciaires internationales indépendantes pour traduire les auteurs présumés en justice donc la Cours Pénale Internationale doit diligenter des enquêtes en vu d’arrêter  ALI DARAS  et ses lieutenants. Personne ne peut quantifier exactement toutes les violations perpétrées et qui continuent d’avoir lieu dans un contexte aussi fermé et répressif  que vivent les populations de Bangassou et environs .

Je lance un appel au gouvernement Centrafricain d’arrêter immédiatement et sans délai le terroriste ALI DARAS afin que justice soit rendue aux victimes.Dire que les  Violences meurtrières de  Bangassou et Alindao sont les œuvres obscures des opposants au régime du Président TOUADERA est une bassesse intellectuelle de votre part grand-père SARANDJI SIMPLICE et vous êtes titulaire d’un Doctorat d’Etat en démagogie internationale. Accusé les uns et les autres de manipuler la jeunesse Centrafricaine  est un raccourci cher Grand –père SARANDJI vous venez devant le monde entier démontrer votre incapacité ,et  incompétence notoire de continuer encore à diriger  ce gouvernement .Si vous êtes  un homme politique qui aime vraiment son pays la Centrafrique démissionner de vos fonctions de Premier Ministre car vous manquez de vision et de politique de protection de la population Centrafricaine .On ne négocie pas avec les terroristes. Pourquoi le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE TOUADERA FAUSTIN n’abroge t-il pas le  décret  portant nomination du terroriste ALI DARASS comme chef de region militaire de la AOUKA or ce decret a été pris lors de la transition par DJOTODIA ?  

La neutralisation du terroriste DARAS et ses lieutenants est un signal fort envers la jeunesse Centrafricaine qui vous observe monsieur le Président de la République. La guerre a changé de nature, et la population de Bangassou  affronte  l’ennemi numero 1 qui est DARASS , mais se borner à dire «nous  allons négocier   avec  des terroristes » n’est pas particulièrement inutile, surtout si nous comptons nos morts.

PATRIOTE SIMON KOITOUA

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE : «On ne négocie pas avec les terroristes»

Publié par le 15/05/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :