RSS

CENTRAFRIQUE: LA DETERMINATION DE LA MINUSCA POUR LA SECURITE ET LA PAIX EN RCA RESTE INTACTE

11 Mai
 onuminusca

Bangui, 10 Mai  2017 – Frappée par le deuil depuis lundi soir après l’attaque meurtrière contre ses casques bleus près de la ville de Bangassou (474 km à l’est de Bangui), la MINUSCA réaffirme sa détermination à poursuivre ses efforts, aux côtés des autorités et des populations, pour permettre à la Centrafrique de sortir de l’engrenage de la violence causée par les groupes armés. 

Quatre soldats de la paix de la MINUSCA, tous Cambodgiens en mission en Centrafrique pour  aider à protéger les populations et permettre au pays de sortir de l’engrenage de la violence causée par les groupes armés, ont été lâchement tués par des éléments anti-balakas. Dix autres casques bleus – neuf Marocains et un Cambodgien – ont également été blessés lors de l’attaque survenue près du village de Yogofongo, à 20 km de Bangassou. Huit éléments anti-balakas auraient été tués lors de ce grave incident. 

“La Force de la MINUSCA dénonce les attaques lâches contre ses hommes et indique qu’elle y répondra de manière appropriée. La Force précise que ces incidents n’affectent en rien sa détermination à œuvrer pour le rétablissement de la sécurité dans le pays”, a indiqué son porte-parole, Major Khalil Rahhaliu, lors du point de presse hebdomadaire de la MINUSCA depuis le studio de Guira FM.   

La MINUSCA a par ailleurs dit évoqué la collaboration étroite avec “les autorités centrafricaines pour assurer que les auteurs de cette attaque lâche soient arrêtés et traduits en justice”, rappelant que « porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre et passible de poursuites judiciaires». 

Lors du point de presse, la MINUSCA a fait part de la tristesse et de l’émotion du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres,  et de son Représentant spécial en Centrafrique, Parfait Onanga-Anyanga, qui ont fermement condamné l’attaque et présenté leurs plus sincères condoléances aux familles endeuillées et aux Gouvernements des pays contributeurs de troupes concernés, tout en souhaite un prompt rétablissement aux blessés. “Le Secrétaire général souhaite réitérer son soutien aux actions de la MINUSCA pour protéger les civils et stabiliser la République centrafricaine, et demande aux parties de répondre favorablement à l’appel du Président Faustin Archange Touadéra en vue d’arrêter les violences et de travailler ensemble pour la stabilité du pays”, a indiqué la Mission, faisant allusion à la déclaration du porte-parole du Secrétaire général. 

Lors du point de presse, la MINUSCA a annoncé la présence à Bangui, du président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, Peter Thomson, pour une visite officielle de 24 heures afin de réaffirmer l’engagement de l’organisation auprès des autorités et du peuple centrafricains. Au cours de sa visite entamée mercredi, Peter Thomson va échanger avec le président du Parlement et le Premier ministre centrafricain.   

Par ailleurs, le porte-parole de la Force de la MINUSCA a fait savoir que le nombre d’incidents criminels à Bangui est en régression tandis qu’à l’intérieur de la RCA des tensions persistent notamment à Niem (nord-ouest de la RCA), après l’attaque du 3R le 2 mai. “La Force est présente dans cette région et des patrouilles se font de manière continue.  Rassurée par la présence de la Force, la population commence à retourner dans ses villages. La Force de la MINUSCA surveille de près la situation sécuritaire dans la région de Niem Yelewa en coordination avec les autorités locales”, a précisé le Major Rahaali. 

Pour sa part, la porte-parole de la composante Police, Popescu Oana Andreea, a déclaré que le processus d’enregistrement des FSI continue avec la vérification des bases de données et a recensé à ce jour 2028 gendarmes et 1489 policiers tous opérationnels à travers le territoire de la République centrafricaine. Quant au perocessus derecrutement des 500 policiers et gendarmes, Oana Andreea a annoncé la tenue des épreuves écrites, le samedi 20 mai 2017, et des épreuves sportives, le dimanche 21 mai. « A Bangui, les épreuves sportives de dérouleront du 22 au 27 mai 2017. Elles se dérouleront dans chaque chef-lieu de préfecture, excepté pour l’Ouham-Pendé, où elles auront lieu à Paoua et non à Bozoum. De même, les candidats de l’Ombella M’Poko composeront à Bangui », a-t-elle précisée. 

La Mission a par ailleurs annoncé l’appui apportée actuellement par la Division de l’assistance électorale des Nations unies à l’Autorité nationale de l’élection, en vue de l’élection partielle dans la circonscription électorale de Damara, prévue le 18 juin 2017.​

______________________________________________________________________________

Division de Communication Stratégique et d’information publique 

MINUSCA | Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine 
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: LA DETERMINATION DE LA MINUSCA POUR LA SECURITE ET LA PAIX EN RCA RESTE INTACTE

Publié par le 11/05/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :