RSS

CENTRAFRIQUE: DES GROUPES ARMÉS ET DU DÉSARMEMENT.

02 Mai
ayandho

… On est tenté aujourd’hui de se demander à quoi ces nombreuses pertes en vies humaines ont servi? Nous sommes le seul pays au monde où l’Histoire bégaie, sans arrêt.

L’une des conséquences graves qu’entraîne une rébellion, sur laquelle je m’arrête aujourd’hui, en réflexion du processus DDRR, des 14 groupes armés déclarés, c’est le problème de la dissémination incontrôlée de matériels de guerre sur le territoire et la détention de ces matériels par des personnes non habilitées. Première cause d’insécurité dans le pays, le trafic et la circulation anarchique d’armes de guerre sur l’ensemble du territoire, est également une cause très grande d’inquiétude et de très grande incertitude pour le devenir du pays.

En effet, qu’on admette cette vérité, une opération de désarmement, quelque soit son efficacité, ne parviendra jamais à collecter 100% des armes en circulation. Ce qui, en clair, me laisse dire que notre pays, la République Centrafricaine, sans aucune surenchère, est condamnée à vivre, les trente prochaines années, avec une circulation dite résiduelle d’armes de guerre, qu’elle devra sans cesse s’employer à résorber. Je fais grâce des autres conséquences liées aux combats et aux contrôles de zones et de régions exercés par les différentes parties en conflits.

La Jeunesse centrafricaine, à la suite d’autres encore, continuera t-elle ainsi à ne servir que de tremplin aux hommes politiques?

Par Jacques Ayandho.

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: DES GROUPES ARMÉS ET DU DÉSARMEMENT.

Publié par le 02/05/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :