RSS

CENTRAFRIQUE: LA MINUSCA RAPPELLE LE RÔLE DES SOLDATS DE LA PAIX DANS LA SÉCURITÉ RÉGNANTE À BIRAO

27 Avr
 

 

Bangui, 26 Avril 2017 – Les mesures prises par les soldats de la paix de la MINUSCA à Birao ont permis à cette ville de la préfecture de la Vakaga (Nord-est de la République centrafricaine) de retrouver la sécurité et de retourner aux activités socio-économiques normales. « Grâce à l’action des casques bleus zambiens la sécurité est assurée dans la ville de Birao et la population vaque normalement à ses occupations. Les écoles sont ouvertes car des enseignants se déplacent avec l’appui de la MINUSCA pour venir occuper leur poste », a indiqué le chef intérimaire du bureau de la Mission dans cette localité, Alexandre Moukenga Doume, à l’occasion du point de presse hebdomadaire de la MINUSCA. 

Le chef de bureau a indiqué que cette situation est le résultat des mesures robustes prises d’abord lors du processus électoral et poursuivies plus tard par les soldats de la paix zambiens et qui ont permis de « faire de Birao une zone sans armes et sans uniformes ». « Cette règle qui s’impose à tous et est suivie par tous », a-t-il dit, en rappelant que la ville avait été l’hypocentre de quelques crises sévères qu’a connues la RCA dans le passé. 

Le chef de bureau a par ailleurs rappelé les bonnes relations entre les casques bleus de la MINUSCA et les autorités locales et les populations, avec notamment leur participation dans des activités sociales, environnementales, sportives et de formation.    

Lors de ce point de presse, le porte-parole de la composante Police de la MINUSCA, Lieutenant Salifou Konsiega, a annoncé que le traitement des 13.500 dossiers de candidature pour le recrutement de 500 policiers et gendarmes centrafricains est terminé au niveau de la céllule de recrutement. “Il appartient aux autorités Centrafricaines de se prononcer sur les dates retenues pour passer les épreuves écrites et sportives », a-t-il dit, en ajoutant que ces épreuves se dérouleront dans les chefs-lieux de préfecture. « Ce sera ainsi sauf à Paoua remplace au lieu de Bozoum pour l’Ouham-Pendé tandis que les candidats de Ombella Mpoko, majoritairement de Bimbo, composeront à Bangui », a affirmé le porte-parole. 

Pour sa part, le porte-parole de la Force, Major Rahhali Khalid, a indiqué que dans tous les secteurs, la Force poursuit ses patrouilles en coordination avec les forces de sécurité gouvernementale.  « La situation sécuritaire à Bambari et ses environs reste calme et s’améliore. » La Force, conclut-il, poursuit ses efforts pour protéger la population. 

Le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a annoncé le début mercredi à Bangui, d’une session sensibilisation de trois jours pour le retour des musulmans dans le 5ème arrondissement de la capitale, avec la participation de 190 personnes dont les leaders communautaires, les chefs religieux, femmes et jeunes. D’autre part, le porte-parole a indiqué que la MINUSCA, la FAO et l’UNOPS poursuivent la formation en agropastorale de 777 ex-combattants dont 47 femmes, dans le cadre du projet de réduction de violence communautaire à Bangui. Au chapitre des droits de l’homme, Monteiro a indiqué que 22 incidents de violations et abus des droits de l’homme ayant pour auteurs les groupes armés ainsi que des agents de l’État, ont été documentés par la MINUSCA entre le19 au 25 Avril 2017.

______________________________________________________________________________
Division de Communication Stratégique et d’information publique 
MINUSCA | Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine 
https://minusca.unmissions.org  | @UN_CAR |
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: LA MINUSCA RAPPELLE LE RÔLE DES SOLDATS DE LA PAIX DANS LA SÉCURITÉ RÉGNANTE À BIRAO

Publié par le 27/04/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :