RSS

Archives du 26/02/2017

CENTRAFRIQUE: LA MINUSCA INTERVIENT CONTRE DES ELEMENTS LOURDEMENT ARMES AU NORD DE BAMBARI 

Bangui, 26 février 2017 – Une quarantaine d’éléments de la coalition dirigée par le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC), lourdement armés avec des AK47 et des RPG, a été localisée dimanche matin à quelques kilomètres au nord de la ville de Bambari, préfecture de la Ouaka (centre de la République centrafricaine). 

Conformément aux mesures annoncées depuis le début des affrontements pour empêcher une guerre à Bambari entre la coalition du FPRC et le Mouvement pour l’Unité et la Paix en Centrafrique (UPC), la MINUSCA est intervenue entre 8h00 et 10h00 du matin pour stopper la progression offensive  de la coalition. Le bilan de cette opération aérienne n’est pas encore connu. 

La MINUSCA met à nouveau en garde la coalition contre toute tentative de porter la guerre à Bambari et rappelle qu’elle utilisera tous les moyens à sa disposition pour éviter une escalade de la violence qui mettrait en péril la vie des populations civiles. La Mission tend à rappeler que Bambari a été déclarée “ville sans groupes armés” suite départ du chef de l’UPC et d’autres chefs de groupes armés tels que Gaétan et Tarzan. La MINUSCA souligne à cet égard qu’un déploiement conjoint décidé par les autorités légitimes centrafricaines est en cours afin d’établir l’autorité de l’Etat à Bambari. Il ne saurait donc y être toléré toute autre force  que celle voulue par l’Etat centrafricain. En conséquence, la présence des éléments de la coalition du FPRC à Bambari constituerait une violation flagrante du droit national et international. 

La MINUSCA demande à nouveau une cessation immédiate des hostilités, conformément aux appels lancés par le gouvernement centrafricain et par la communauté internationale – CEEAC, Union africaine, OIF, Union européenne et Nations Unies. La Mission demande aux groupes armés de prendre part au dialogue sur le programme de DDRR initié par le Président de la République ainsi qu’à l’initiative de l’Union africaine pour un accord de paix et de réconciliation. 

La MINUSCA rappelle par ailleurs sa détermination à œuvrer aux côtés des autorités légitimes centrafricaines pour restaurer l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national et de faire de faire régner la paix et la sécurité pour tous les habitants de Bambari. La MINUSCA rassure également les communautés locales et souligne que seules les autorités légitimes centrafricaines, à qui elle apporte tout son appui, sont à même de protéger en toute impartialité les populations civiles contre les violences et les exactions des groupes armés.

 

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic
Vladimir Monteiro
Spokesperson/Porte-parole
MINUSCA – Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 Bangui, Central African Republic
Cellphone: + 236 75980772 / 72259932 Extension : (173) 5545/5506 | E-mail: monteiro6@un.org

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: LA MINUSCA INTERVIENT CONTRE DES ELEMENTS LOURDEMENT ARMES AU NORD DE BAMBARI 

Publié par le 26/02/2017 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE POINT DE PRESSE N° 1 Semaine du 20 au 25 février 2017

16836530_276642132756873_7574133793805028419_o
Nous vous avons convié aujourd’hui à la Présidence de la République par ce souci du devoir d’information que nous devons au peuple centrafricain.
Grâce à vous, l’opinion sera informée des activités du Chef de l’État et du travail qu’il effectue conformément à la mission que le peuple lui a confié. Nous avons décidé de tenir un point de presse hebdomadaire pour parler des principaux points de l’agenda du Président de la République et de son actualité.

Cette semaine qui s’achève a commencé par la signature du programme conjoint des Nations-Unies pour le renforcement de la résilience des adolescents et jeunes en RCA. Après la crise, il faut remettre les jeunes au travail dans ce programme réparti sur 5 ans et financé à hauteur de 72 millions de dollars soit 3 milliards 60 millions de francs CFA. Il concerne les secteurs de l’emploi, la santé et la formation des jeunes.

Dans une interview accordée au service de presse de la Banque Mondiale, le Chef de l’État a annoncé la visite prochaine du Vice-Président de cette institution dans notre pays.

La Télévision centrafricaine a fêté ses 43 ans d’existence le mercredi 22 février dernier, l’occasion pour le Président de la République de féliciter ces hommes et femmes, journalistes et techniciens pour le courage et le dévouement qu’ils mettent dans l’accomplissement de leur mission avec les moyens dont ils disposent.
Il a en outre déclaré que le gouvernement mettra tout en œuvre pour améliorer les équipements et réaliser la couverture de notre radio et télévision nationale sur toute l’étendue du territoire.

Son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience l’Ambassadeur de la République du Tchad. Les 2 hommes ont passé en revue l’actualité sous régionale tout en réaffirmant les liens séculaires qui unissent les 2 pays. Enfin, ils se sont entretenus sur la remise en marche de la commission mixte tchado-centrafricaine.

Le Chef de L’État s’est entretenu au Palais de la Renaissance avec Monsieur Alexandre NGUENDET, ancien Président du Conseil National de Transition sur la situation de notre pays et le retour de l’insécurité dans l’arrière-pays.

Avant de présider le traditionnel Conseil des ministres du jeudi, une séance de travail a eu lieu entre le Président Touadera et le Premier Ministre Simplice Matthieu SARANDJI.

Sur le plan national, l’actualité a été marquée par les évènements de Bambari dans la OUAKA.
Des affrontements d’une extrême violence ont opposé les troupes du FPRC et de l’UPC dans la région de Bambari. Malgré les appels incessants à l’arrêt des hostilités, un risque réel d’embrasement était à craindre.
Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes ont été sommés de quitter la ville en vue de la protection de la population civile, victime de cette barbarie.
Il faut rappeler qu’aucun groupe armé ne peut prétendre protéger la population civile en lieu et place du gouvernement. La vérité est que tous les groupes armés doivent déposer les armes et intégrer le processus DDRR.
Le Président de la République, Chef de l’État suit tous ces évènements de près et coordonne les actions du gouvernement en vue du retour de la paix.
Tous les crimes qui sont commis sur les populations ne resteront pas impunis. Les auteurs seront appréhendés et traduits devant la justice.
Bambari a été décrétée Ville sans armes et il est hors de question qu’un autre groupe vienne s’y installer ou prendre ses quartiers dans les environs.
Le Président de la République Faustin Archange TOUADERA tient à réaffirmer que le gouvernement œuvre pour la restauration de l’autorité de l’état sur toute l’étendue du territoire.

L’autre actualité de la semaine concerne la relance de la culture du coton. Les opérations d’apurement des arriérés des cotonculteurs continuent dans l’Ouham et dans l’Ouham-Pendé en vue de relancer ce secteur qui occupe une place importante dans notre économie.

Telles sont les informations que nous souhaitons porter à votre connaissance. Merci de votre attention.

Par Albert Yaloké MOKPEME,

Conseiller en Communication, Porte-Parole de la Présidence.

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE POINT DE PRESSE N° 1 Semaine du 20 au 25 février 2017

Publié par le 26/02/2017 dans Uncategorized

 
 
%d blogueurs aiment cette page :