RSS

CENTRAFRIQUE :LE GÉNÉRAL ALEXANDRE ELA TIRE SA REVERENCE.

16 Jan

16114702_1251921681569090_2227384774615793761_n

Doyen de la police centrafricaine, le général Alexandre Ela est décédé ce samedi 07 Janvier au début de la matinée à l’hôpital de l’amitié de Bangui.Selon des sources concordantes, il souffrait depuis bientôt un an d’une maladie des nerfs. Après presque trois mois de soins intensifs, l’officier avait regagné son domicile ces derniers temps , son pronostic vital n’était pas engagé et résolument optimiste. Il a courageusement repris sa santé selon ses proches mais Dieu a décidé autrement et il a rendu l’âme.

Formé à l’école nationale de police de Yaoundé ,il a d’abord travaillé comme Commissaire du 3e Arrondissement de la ville de Bangui, Directeur de police judiciaire, attaché au cabinet du Ministre de l’intérieur avec rang et prérogatives de Directeur général de la police Impériale.

Après la chute de l’empereur, il a été Préfet, Inspecteur d’état, Directeur Général de la police, Inspecteur Central des services de police, Directeur de Cabinet du Ministre de la sécurité publique.Sa première mission a été de former la police Centrafricaine dont l’Office Centrafricain de Répression du Banditisme (OCRB), unité d’élite chargée de combattre le grand banditisme dans le pays.

La plupart des autorités se félicitent des résultats en matière de sécurité de cet saint Cyrien. Pour une grande frange de la population centrafricaine, Alexandre Ela restera «l’un des piliers de la stabilité en Centrafrique.

Selon les policiers,cet officier chevronné attachait le plus grand prix à la sûreté nationale et dans le contexte des troubles sociaux politiques de 1990 auxquels était confronté le Centrafrique, il était au devant des manifestations usant du dialogue pour dissuader les foules.

Ancien officier supérieur retraité de La police, à 69 ans Ela recevait toujours à bras ouvert ses jeunes collègues leurs prodiguant des conseils sur la sécurité du pays. Les responsables de sécurité considéraient qu’il était très utile de se ressourcer auprès de ce grand professionnel dans ce domaine..

Depuis Décembre 1976, il est le point nodal de l’architecture sécuritaire à Bangui : Cet homme qui coiffe l’ensemble des services de police, civils et militaires est une Personnalité incontournable de la sécurité intérieure et extérieure.Spécialiste des enquêtes difficiles, Alexandre Ela a eu maintes fois conflit avec l’ex empereur Bokassa qu’il a mis en cause dans l’assassinat du citoyen français Edmond Broudy perpétré par Bokassa en 1977.

La rumeur prête depuis longtemps à cet homme craint et secret au regard perçant, à l’humour acerbe et aux multiples réseaux des pseudos situations invisibles. ‘’Fontomas’’ pour les intimes traîne une réputation d’incorruptible et serait, à en croire nos informations, le flic le plus redouté de la RCA car il se pose comme rempart contre le désordre public.

À l’époque, il suffisait d’une bagarre ou d’une gréve pour voir Ela et ses hommes débarquer et disperser la foule sans ménagement. Il a aussi été à la manœuvre pour éviter que le pays ne sombre en 1990 dans le chaos à l’orée du multipartisme.En bon communicant , il a sauvé de nombreuses vies humaines en tant de crise dans les années 1977 sous le règne de l’empire.

À la fois craint et respecté par les Banguisois, qui lui imputent une baisse de la criminalité, Ela était l’une des pièces maîtresses du dispositif sécuritaire.
Dans les décennies 1980 à 1993, le seul nom du général Ela était suffisant pour calmer les nerfs et rétablir la quiétude au sein de la population.

Devant les déconvenues de la nation face aux nouvelles formes de criminalité telles que les menaces de partition du pays, Boko Haram et une Centrafrique, ouverte à tous les trafics, autant dire que le Centrafrique vient de perdre une perle sécuritaire rare.

Une bibliothèque sécuritaire vient de bruler.

ADIEU MON GÉNÉRAL…….

Bangui, le 16 Janvier 2017

Jeremie Andé MAPOUKA

 
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE :LE GÉNÉRAL ALEXANDRE ELA TIRE SA REVERENCE.

Publié par le 16/01/2017 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :