RSS

CENTRAFRIQUE: TOUADERA A FAIT UN GRAND ÉCART

19 Nov

IMG_2032

Entre ce qui se dit et ce qui se fait, il y a un grand écart. Je peux comprendre que devant certaines situations des promesses électorales peuvent être édulcorées. Mais; à enfreindre aux fondamentaux de la démocratie est périlleux pour la suite de l’action.

Placer sous verrous, les fils du pays, pour avoir réclamé, le départ de ONANGA chef de services de la MINUSCA et le retrait  des soldats PAKISTANAIS dudit contingent est  osé.

SIEUR GREZINGUE  

Les autorités de la police administrative, étaient informées par préavis, amplifiées par les tracts de la tenue de cette manifestation à la base pacifique. La MINUSCA comprise aussi, puisque, l’assemblée générale des NATIONS UNIES leur a mandaté: de veiller sur la sécurité de la population civile et d’ assurer le maintien de l’ordre public, le temps de passation de services à l’armée centrafricaine. Confère ; article 7 de la résolution de ladite assemblée.

Au lieu de canaliser les manifestants, d’assurer les services d’ordre publics dans le respect de l’art, les éléments de pseudo police onusienne ont sciemment par leurs faits et gestes  alimenté le conflit, provoquant un mouvement de panique dans la foule, qui scandait leur retrait  et la réhabilitation sans condition des Forces Armées Centrafricaines(FACA).

Sieur NGREZENGUE, Procureur de la République en exercice il n’y’avait aucune menace à l’ordre public, ni un danger imminent.Dans la perspective d’un éventuel débordement, les éléments de la MINUSCA pouvaient par principe de précaution disperser la foule, en se servant des canons à eau,  des lacrymogènes.Force est de constater qu’ils ont tiré à balles réelles sur les manifestants à mains nues, avec des banderoles laissant paraître leurs ras le bol, occasionnant des morts et des blessés graves qui luttent encore pour la vie.

La récente constitution Centrafricaine, calquée et copiée sur celle de la FRANCE, aussi bien sur la Déclaration Universelle des Droits de l’homme adoptée le 10/12/1948 reconnaissent, la nécessité inaliénable de droit fondamentaux de l’homme par tous les pays, nations et régimes politiques.Ma foi la Centrafrique est souscripteur de ce document, mais l’applicabilité pose problème.Revenons à nos moutons, en ce laps temps, la MINUSCA avait ouvert une brèche aux rebelles SELEKA qui ont massacré les paisibles citoyens de KAGA-BANDORO. De bon sens ces comportements grotesques, peuvent alerter l’opinion sur l’utilité de leur présence, en quoi ce geste citoyen est il constitutif d’un crime de lèse majesté?  

Ce n’est ni un secret de polichinelle, ils sont biens rémunérés sous le mandat des nations unies que dans leurs pays respectifs et font tout pour créer des désordres aux fins de rallonger voire de renouveler leur mandats. Les centrafricains ne sont pas dupent sauf les manipulés qui gambadent encore dans la nature.

J’admets aussi que c’est une folie d’initier une ville morte à Bangui sachant qu’elle l’est déjà, sinon sous perfusion. C’est assez irresponsable et irréfléchie pour les organisateurs; d’autres formes d’expressions démocratiques paraissent judicieuses, les pétitions, les lettres ouvertes par exemples.

Sauf que, non  partisan du second, qui consiste à étaler sur la place du village ses désidératas. Tout de même c’est plaisant quant les recommandations sont fiables. Mais, dès lors qu’elles sont truffées des formules diffuses et confuses, la digestion encore moins la compréhension n’est pas aisée, j’imagine la tête de la personne à qui la lettre ouverte est destinée.

J’ai une pensée pour les victimes, et leurs familles respectives. La responsabilité de l’état doit être engagée et à ce dernier de se retourner par action récursoire contre la MINUSCA. Les journalistes centrafricains emprisonnés doivent recouvrer leur liberté, continuer, d’alerter, s’informer, contrairement aux autres qui font la courbe à l’échine pour s’attirer les faveurs du roi. Des pistons, les premiers à dire du mal du régime une fois évincé ou en fin de mandat

 A nouveau une occasion manquée pour les députés d’interpeller le gouvernement afin de les entendre sur la politique sécuritaire dont il prétend défendre. Rien d’étonnant, c’est une chambre d’enregistrement, une caisse raisonnante vide, remplit miraculeusement des toners d’applaudissements; certains ne savent pas lire, ni écrire leur nom, ont marchandé leur vote ,leur demander d’interpeller le gouvernement ou de plancher sur une question technique telle que le budget, c’est leur demander de rechercher le sexe des anges.

Le comble, et Nulle part ailleurs dans des pays démocratiques dignes de ce nom ,un MAIRE ne peut être nommé par le président de la république, accordant  à TOUADERA une dérogation; curieusement c’est un autre challengers devenu par la force de choses, allié. Le Président pense acheter le silence de tous; mais il lui manque des compétences réelles. Pour preuve il court de gauche à droite pour s’inspirer des exemples des pays tiers.  

Je ne doute pas un seul instant de sa bonne volonté de sortir la RCA de l’ornière, avec les bras cassés, les conseillers faucons qui l’entourent, ces vœux pieu restent à désirer

SHIMON PEREZ, homme politique ISRAÉLIEN, prix Nobel de la paix en 1994 y compris ARAFAT et YTZHAK RABIN avaient reconnu que pour faire la paix ,il faut retrousser  les manches s’atteler à la besogne. »la désirer simplement dans l’abstrait n’ est pas suffisant « .En toute évidence il faut agir, cela exige beaucoup de courage et de ténacité. Il ne faut pas n’en plus occulter les initiatives positives; la piste du cardinale NZAPALAÏNGA est recommandée et recommandable. Plus on parle plus on extériorise la souffrance dans laquelle on s’est engluée. Récupérons d’urgence nos frères égarés, sous influences des hommes sans foi; ni lois ils sont reconnaissables et parlent SANGO et jetons nous dans la bataille pour la libération totale et définitive de la Centrafrique.

Pour votre gouverne, retenez que ce pays a connu la razzia arabe, l’esclavage, a fait  partie prenante des deux grandes guerres mondiales aux cotés des alliés, en récompense a subi les chicotes des  colons, les coups d’état sans fins, les pandémies, la dictature, les viols massives des filles par ceux qui prétendent voler à nos secours, in extenso la souveraineté nationale est atteinte aussi. Fort heureusement la Centrafrique n’est toujours pas rayée de la carte.La FRANCE pays amis, alliée de sang vient de la déserter en tant de guerre; soi disant fratricide mais fomentée de l’étrangers. Personne n’est dupe sauf les damnés, les manipulés qui gambadent dans la nature.                                     Toute lutte pour quelle soit belle et vraie à besoin d’idéale, que veut SELEKA et les torpilleurs de la république?

Bien que les convaincus ne cherchent jamais, les faits remettant en cause leur conviction, l’état doit faire usage de la puissance publique en tout temps et en tout lieu, sans quoi l’humanité toute entière redeviendra poussière, Si la FRANCE pouvait mettre son orgueil de coté réagir comme POUTINE: trois jours chronos la RCA redevient la terre SUISSE,terre de paix et d’hospitalité, on avait pas besoin de la MINUSCA encore moins; des pakistanais si minuscule comme KIRIKOU. Aveuglée par la jurisprudence coloniale, et les intérêts égoïstes, la France continue de croire aux allégations selon laquelle la RCA est une réserve. S’il en est ainsi, chers  cousins vous vous êtes trompés de génération et d’époque. Que vaut Doubaî par rapport à la Centrafrique? un pays désertique, un îlot qui s’est métamorphoser.  

En Centrafrique on à les meilleurs diamants au monde, de l’or, de l’uranium, une source du pétrole préjudiciable aux voisins dit on. Quant on commence à exploiter les nôtres; les puits du Tchad et autres vont tarir.                                                                        

Fait à NANTES Le 19/11/2016

EVARISTE LAPAGO-ALAZGBO

JURISTE PUBLICISTE

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :