RSS

CENTRAFRIQUE: Politique / Mise au point de M. Justin Gourna Zacko sur les accusations injustifiées contenues dans l’article intitulé « Centrafrique: Scandale du détournement au Ministère des Postes et Télécommunications »

08 Nov
nzako

En date du 11 octobre 2016, sous la plume de Gisèle Moloma et dans les colonnes du journal en ligne, dénommé « Corbeau News de Centrafrique », M. Gourna Zacko, ci – devant ministre des postes et télécommunications a été accusé d’un certain nombre d’actes d’indélicatesse dans la gestion de son département. Afin d’en savoir un peu plus et d’informer l’opinion nationale et internationale, les directeurs de publication des organes de la presse écrite et des journaux en ligne, à savoir Transparency, Carnews, Médias +, le Démocrate, l’Aurore et l’Expansion, ont cru utile de lui faire parvenir une demande de protocole d’interview, le 21 octobre 2016. Une semaine plus tard, dans la nouvelle salle de conférence attenante à son bureau, il a convié à 10 h 00 et reçu ces professionnels de médias pour un échange très fructueux, sans ambages et sans fioritures sur cette question.

D’entrée de jeu, M. Gourna Zacko a balayé, ad libitum et avec une certaine élégance, du revers de la main toutes ces allégations mensongères, non sans avoir préalablement insisté sur le professionnalisme de ces interlocuteurs à user de tous les moyens d’investigations à leur possession pour éluder cette affaire. Une affaire qui n’aura pas raison sur sa détermination à continuer de servir son pays dans les Télécoms. En effet, après avoir fait son entrée dans le cabinet ministériel en fin 1999 par une note de service dûment signée par M. Bruno Vickos, à l’époque ministre des postes et de nouvelles technologies et avoir mis sa compétence à la disposition de neuf (9) ministres, fort heureusement tous encore vivants, c’est depuis le 14 avril 2016 qu’il se bat pour exécuter la lettre de missions du premier ministre et le discours du bilan des 100 premiers jours du règne du président Faustin Archange Touadéra. Une nomination à ce prestigieux poste de responsabilité qui n’est pas le fruit du hasard, mais plutôt l’expression d’un couronnement de carrière et d’un parcours de combattant cultivant sans cesse les valeurs d’intégrité, d’honnêteté et du travail. Car l’homme a été recruté au ministère des postes et télécommunication comme simple agent, en B1 et sera admis à valoir ses droits à la retraite comme ingénieur relevant de la classe A1. Ayant gravi tous les échelons et occupé toutes les fonctions techniques et stratégiques, celles de chef de bureau, de directeur, de directeur général, d’inspecteur central, de chargé de missions et de coordonnateur du projet CAB Fibre Optique, le chef de groupe qu’il est après le décès de son grand frère, le premier député de la CRPS de la circonscription de Bouca 1, l’un des membres fondateurs dudit parti ne peut donc qu’user judicieusement de son savoir – faire, de ses solides expériences et de toutes ses relations personnelles pour redorer l’image du ministère des postes et télécommunications. Pour ce faire, il se doit d’améliorer sans cesse les conditions de travail de ses plus proches collaborateurs avec lesquels il noue des relations de franchise et de partage d’expériences.

C’est ainsi qu’il n’a pas hésité un seul instant à demander au premier ministre et à soumettre à son appréciation un programme d’emploi d’un montant de 10 millions de Francs CFA en vue de doter son directeur de cabinet qui arrive au bureau toujours derrière une moto, avec des dossiers de l’Etat entre les mains et parfois sous la pluie, d’un matériel roulant de fonction. Après une expertise satisfaisante et réalisée par le garage CCCG, un véhicule d’occasion de marque Toyota Nissan, type 4 x 4, sera acquis au prix d’un montant de 9 millions de Francs CFA, sur les menues recettes. Il procédera de la même manière pour réhabiliter l’ancien bâtiment délaissé par la direction générale de la Socatel qui menaçait ruines, suite à l’expertise de l’architecte, Barthélémy Gamba, et ce, pour permettre à son directeur de cabinet dont il avait fait connaissance à l’inspection centrale, d’accueillir et de recevoir ses hôtes dans les conditions minimuma de décence et de dignité. Il en sera autant pour l’ameublement de son bureau, de la nouvelle salle de conférence et de l’installation d’un poste téléviseur, don d’une de ses connaissances, à buts publicitaires à l’endroit des différents partenaires sur les réalisations du département dans les Télécoms. Tous ces travaux ont été exécutés, selon les règles de l’art, et les documents budgétaires et comptables y relatifs sont disponibles près la direction de cabinet et la régie des menues recettes. Le ministre des postes et télécommunications terminera son exposé par la gestion du projet CAB Fibre Optique.

A ce propos et pour preuve de sa bonne gestion dudit projet, la BM a accepté de financer à hauteur de 60 millions de Francs CFA, en lieu et place de l’Etat centrafricain, la mission d’audit de l’ART ; ce qui n’aurait pas été le cas, s’il avait mal géré la coordination du projet CAB Fibre Optique dont les financements ont été suspendus au Cameroun et au Tchad pour mauvaise gestion. Dans tous les cas, quelques soient les obstacles actuels ou à venir, il a fait de ce projet une véritable obsession et utilisera toutes ses relations personnelles dans les Télécoms, comme l’ancien secrétaire de l’union postale universelle qui exerce actuellement à Kigali et qui est disposé à venir à Bangui pour initier de nouveaux projets ou son successeur qu’il a rencontré tout dernièrement à Istanbul, pour donner forme effective à ce projet sur toute l’étendue du territoire national et améliorer les conditions de travail pour les générations montantes. Une ambition qui s’est déjà traduite en acte à travers l’organisation du 17 au 18 octobre 2016 par son département sur l’économie numérique. Une ambition qui se traduira dans les jours par l’adoption par l’assemblée nationale de deux (2) projets de loi, sur la réforme des postes et la communication numérique. Une ambition qui n’en a cure des allégations sans fondement de ses détracteurs et des ennemis de la République.

Par Jean – Paul Naïba

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :