RSS

Archives du 08/10/2016

CENTRAFRIQUE: ALERTE -INFO : INSECURITE : BOUAR OU SIBUT RISQUE DE TOMBER ?

La nébuleuse Séléka, devenue une sorte de franchise guerrière, ne se soumettra pas facilement au DDRR.

Certains de ces membres ont constitué des bandes hétéroclites, qui jouent leur propre partition de terreur.
Depuis que la France a réduit ses forces, ils s’agitent, narguent les populations et les autorités légitimes.

Dans des exhibitions infâmes, ils menacent régulièrement de fondre sur Bangui. En attendant le jour fatidique, ils occupant illégalement des régions entières et terrorisant les populations.

Des menaces réelles qui se sont accentuées depuis le début de ce mois de septembre.

Le 25 septembre dernier, la population de la sous-préfecture de BOCARANGA et ses environs commence à vider la région pour se réfugier pour la plupart des cas dans la ville de BOUAR qui abrite le camp de formation militaire appelé camp LECLERC où sont souvent formés les militaires centrafricains.

A en croire des témoins, des hommes portant des armes de guerre, de différents calibres, se dirigerait vers la ville de Bouar.

Ces hommes armés ont fait savoir selon les mêmes sources que « leur objectif serrait de prendre la ville de Bouar pour y installer une base militaire ».

Selon des sources sures, la ville de Bouar serait dans le viseur des bandits armés car selon le plan concocté, il faut occuper la base militaire de Bouar pour couper Bangui la capitale.

Considérée comme la ligne rouge, la ville de Sibut est désormais dans le viseur de la Séléka afin de rendre effectivement réelle la division du pays.

Cette nouvelle étape ne saurait tarder car des informations confidentielles et crédibles font état d’une imminente offensive simultanément de la séléka à Bambari et à Sibut.

En définitive, le moins que l’on puisse dire est que la situation globale du pays dépasserait tout entendement.

Inacceptable car avec une telle allure l’autorité de l’État sera toujours défiée par ces bandits armés.

La patience est centrafricaine comme l’est tout aussi l’impatience.
Bouar ou Sibut ?

MAIS QUI ARRÊTERA LA SELEKA ?

QUI VIVRA ENCORE VERRA.

Bangui, le 08 Octobre 2016
Par Charlie Joseph LARABO

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: ALERTE -INFO : INSECURITE : BOUAR OU SIBUT RISQUE DE TOMBER ?

Publié par le 08/10/2016 dans Uncategorized

 
 
%d blogueurs aiment cette page :