RSS

CENTRAFRIQUE: Koui / Les Anti – Balakas désarment les renforts de la Minusca et investissent les villes de De Gaulle et Koui

01 Oct
anti-balaka

Selon des informations dignes de foi en notre possession et relayées par RJDH, « des renforts de Casques Bleus sont dépêchés à Koui et la Minusca a appelé la population au calme. L’annonce a été faite ce mercredi 28 Septembre lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse. Les violences armées refont surface ce mois dans l’arrière-pays, plus précisément au village Ndometé à 10km de Kaga-Bandoro, à Kouango et actuellement Koui. Ces trois villes qui font l’actualité centrafricaine ont dominé la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

Face aux incursions de bandes armées à Koui, le porte-parole de la mission onusienne, Vladimir Montéiro a rassuré l’opinion que des renforts sont déjà sur les lieux du drame, « il ne se passera rien à Koui parce que les renforts sont déjà arrivés, car nous sommes présents dans ces zones. C’est pourquoi nous appelons la population au calme et à la sérénité, et rappelle que la Minusca prendra toutes les dispositions nécessaires afin d’assurer la sécurité des civils à travers la force et la police. La Minusca est impliquée dans des divers secteurs et à des degrés différents ». Vladimir Montéiro a qualifié d’intolérable l’usage de la force et a appelé les groupes armés à déposer les armes et d’accepter le dialogue. « A ces groupes armés, la Minusca leur déclare que l’utilisation de la force est intolérable.

C’est pourquoi, nous les appelons à déposer les armes conformément à la Résolution 2103 du Conseil de Sécurité et d’adhérer au processus du dialogue mis en place par les autorités centrafricaines », a déclaré le Porte-parole de la Minusca. Les violences enregistrées en ce mois de Septembre 2016 dans certaines provinces ont occasionné des pertes en vies humaines dans le pays. Plus de 20 personnes seraient tuées hier à Koui avant l’arrivée des renforts de la Minusca ». Mais, suite au communiqué de presse du chargé en communication des Anti – Balakas, un certain Lamaka, en ces termes : « Chers patriotes centrafricains, nous appelons à votre conscience, car l’heure est grave. Avant-hier c’était la ville de Kouango avec 55 morts, hier c’était Kaga Bandoro avec une vingtaine de morts, aujourd’hui c’est la ville de KOUI-DEGAULLE. Demain ça sera quelle ville ? Ça ne sert à rien de jouer à la politique d’autruche, il faut sauver la patrie, la nation. Que dirons-nous demain à nos enfants ? Sinon l’histoire nous rattrapera. Ça ne sert à rien de condamner et ça ne sert à rien de dénoncer, il faut agir maintenant et prendre notre destiné en main. Ce n’est pas à la Communauté Internationale ni encore la MINUSCA qui le fera à notre place mais c’est à nous tous.

La MINUSCA nous a déjà démontré son incapacité et ses limites. Nous nous sommes bien engagés dans le processus du DDRR et CVR (Réduction des Violences Communautaires) depuis bientôt 2ans. Ceci témoigne à combien nous sommes attachés aux vertus de la Paix, la réconciliation, le vivre ensemble et le développement de la République Centrafricaine. Malgré cela, nous constatons un ourdi complot contre la République Centrafricaine, une compagne d’intoxication et de déstabilisation menée tous Azimuts, par une main invisible ennemie de la Paix en Centrafrique. Partis politiques, Sociétés civiles, Hommes, Femmes, Jeunes et Vieux, Journalistes, Avocats, Magistrats, Médecins, Étudiants, Cultivateurs, Éleveurs, Commerçants, Mettons nous debout pour sauver notre seule et unique patrie. Au regard du niveau élevé d’insécurité qui prévaut actuellement dans le pays par la complicité de la MINUSCA, nous souhaiterons quitté le processus du DDRR, pour voir clair ce qui arrive devant nous, et renforcé notre RESISTANCE. Par ce que la MINUSCA n’as pas les capacités de la protection civile de notre population. Prend à témoin la Communauté Nationale et Internationale.

Par ailleurs, la Coordination Nationale des Ex-combattants ANTIBALAKA demande aux Autorités de la place de tout mettre en œuvre pour ramener la quiétude au sein de notre population qui a tant souffert et qui ne demande pas mieux que de vaquer à leurs occupations quotidiennes et de vivre en paix », des Anti – Balakas venus de toutes les régions auraient investi, hier dans l’après – midi, les villes de De Gaulle et Koui, auraient même désarmé les renforts des forces onusiennes qui se dirigeaient vers ces localités, se seraient emparés de leurs armes et leur auraient intimé l’ordre de rebrousser chemin. En réponse aux massacres les plus odieux et les plus crapuleux qui ont été perpétrés dans ces villes par les éléments de Sidiki sous la barbe des forces onusiennes et sur instructions, ceux – ci auraient tout simplement pris la ferme décision de passer à l’action et de nettoyer toute la zone sous contrôle de ces derniers.

A l’heure actuelle, ils progresseraient vers ces deux (2) localités en partance de Nyemnelewa et du village Makounzi Wali. Leur objectif consisterait non seulement à rentrer dans ces villes, mais surtout d’en finir une bonne fois avec Sidiki et tous ses éléments et de poursuivre le même combat dans toutes les régions qui sont encore occupées par des seigneurs de guerre et autres mercenaires avec la complicité active ou passive de la Minusca qui a fait de cette crise insécuritaire un véritable fonds de commerce et qui n’a pas intérêts à ce qu’elle prenne fin.

Kassa Mongonda

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :