RSS

Archives du 25/09/2016

CENTRALAFRICANREPUBLIC:Note to correspondents: Communiqué on the Ministerial-meeting on the Central African Republic ( English Version)

pdt_rca_touadera_sg
  1. On 23 September 2016, the United Nations Deputy Secretary-General convened, on behalf of the Secretary-General, a Ministerial meeting on the Central African Republic (CAR) with H.E. Professor Faustin Archange Touadéra, President of the Central African Republic, and key stakeholders including France, the United States, the African Union, the Economic Community of Central African States, the European Union, the World Bank and the Peacebuilding Commission CAR Configuration. The meeting was an opportunity for President Touadéra to brief on progress made by the Central African Government toward implementing his vision for the stabilisation of his country, in particular in the areas of national reconciliation, the disarmament, demobilization, reintegration and repatriation of armed group members, key reforms in the security and defence sector, good governance, the promotion and protection of human rights, in particular the rights of women and children, and the fight against impunity.

    2. The participants welcomed President Touadéra’s vision to transform the country as well as his immediate priorities to address the root causes of the conflict and enable the country’s long-term development. The participants encouraged the Central African authorities to continue their efforts towards an inclusive approach, involving all elements of Central African society. The participants stressed the importance of concrete actions to rapidly advance the peace process and national reconciliation at all levels of society and to enable the return of the 468,000 refugees and the 384,000 internally displaced persons, in order that they regain their property and means of livelihood.

    3. Recognizing that the continued presence of armed groups represents the country’s most immediate impediment to stability and recovery, the participants encouraged the CAR authorities to persist in their efforts to engage in a dialogue process with the representatives of the armed groups within the mechanisms envisaged to this effect with a view to allow for the launch, without further delay, of the national program for disarmament, demobilization, reintegration, and repatriation. The participants also encouraged the CAR authorities to ensure that this process fits within the larger framework of strategies intended to address the root causes of the conflict, in particular through an inclusive dialogue at the national and local level that promotes the equitable development of all regions of the country, as well as reducing their isolation. The participants stressed that these efforts should go hand in hand with the implementation of concrete reforms in the security, defence and justice sectors and would receive the steadfast support of the United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic (MINUSCA) as well as of the rest of the international community.

    4. President Touadéra introduced the proposal of the Central African Government for the Framework of Mutual Accountability between the Government and its international, regional and bilateral partners. The President reiterated his intention to finalize the document for the international conference on Central African Republic in Brussels as a strong signal of an enduring partnership between the Central African Republic and the international community to secure a durable peace. The President emphasized that the Framework of Mutual Accountability (CEM-RCA) and the process of the Recovery and Peace Consolidation in the Central African Republic (RCPC) should establish a cohesive and complementary framework to guide the relationship between CAR and its international partners. Participants welcomed the Framework of Mutual Accountability as an important mechanism for a continued high level, strategic partnership between the Central African Republic and the international community.

    5. The participants highlighted the critical role that the CAR partner and donor conference, scheduled to be held in Brussels on 17 November, will play to secure essential resources in order to enable the implementation of priorities aimed at the recovery and stabilization of the country during the next three to five years. The participants also expressed concern at the funding shortfall hindering an adequate response to the on-going humanitarian crisis in CAR, with 2.3 million persons in need of aid. The participants agreed to work together in the coming weeks to encourage pledges in support of these priorities, including from potential new donors to CAR. They also highlighted the need for the Government to commit to structural reforms in governance, decentralisation and management of public finances in order for these funds to be used efficiently, as well as the importance of long-term donor engagement, including through the International Support Group.

New York, 23 September 2016

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic
Vladimir Monteiro
Spokesperson/Porte-parole
MINUSCA – Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 Bangui, Central African Republic
Cellphone: + 236 75980772 / 72259932 Extension : (173) 5545/5506 | E-mail: monteiro6@un.org

 

 

CENTRAFRIQUE: Communiqué :Réunion ministérielle sur la République centrafricaine

pdt_rca_touadera_sg

1. Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, au nom du Secrétaire général, a convoqué une réunion ministérielle sur la République centrafricaine (RCA) le 23 septembre 2016, en présence du Président de la République centrafricaine, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, et des partenaires clefs de la RCA, dont la France, les Etats-Unis, l’Union africaine, l’Union européenne, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, la Banque mondiale ainsi que le Président de la configuration de la Commission de consolidation de la paix pour la République centrafricaine. Cette réunion a donné au Président Touadéra, l’opportunité de présenter les progrès réalisés par le Gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre de sa vision pour la stabilisation de son pays, particulièrement dans les domaines de la réconciliation nationale, le désarmement, la démobilisation, la réintégration et le rapatriement des membres des groupes armés, les réformes clés dans le secteur de sécurité et de la défense, la bonne gouvernance, la promotion et la protection des droits de l’homme, en particulier les droits des femmes et des enfants ainsi que la lutte contre l’impunité.

2. Les participants ont salué la vision du Président Touadéra pour transformer le pays ainsi que ses priorités immédiates pour résoudre les causes profondes du conflit et favoriser le développement du pays à long terme. Ils ont encouragé les autorités centrafricaines à continuer leurs efforts en faveur d’une approche inclusive associant toutes les composantes de la société centrafricaine. Les participants ont également insisté sur l’importance d’actions concrètes pour obtenir des progrès rapides dans le processus de paix et la réconciliation nationale à tous les niveaux de la société, et pour permettre le retour des 468.000 réfugiés et des 384.000 personnes déplacées internes, afin qu’ils retrouvent leurs biens et leurs moyens de subsistance.

3. Reconnaissant que la présence continue des groupes armés représente l’obstacle le plus immédiat à la stabilité et au redressement du pays, les participants ont encouragé les autorités centrafricaines à poursuivre leurs efforts pour mettre en œuvre un processus de concertation avec les représentants des groupes armés au sein des instances prévues à cet effet en vue de permettre le lancement sans délai du programme national de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement. Les participants ont également encouragé les autorités centrafricaines à s’assurer que ce processus s’inscrive dans le cadre plus large des stratégies visant à traiter les causes profondes du conflit, en particulier à travers un dialogue inclusif au niveau national et local et favorisant le désenclavement et le développement équitable de toutes les régions du pays. Les participants ont souligné que ces efforts devaient aller de pair avec la mise en œuvre de réformes concrètes dans les secteurs de la sécurité, de la défense et de la justice, et bénéficier du soutien indéfectible de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) ainsi que du reste de la communauté internationale.

4. Le Président Touadéra a présenté la proposition du Gouvernement centrafricain de Cadre d’Engagement Mutuel entre le Gouvernement centrafricain et ses partenaires internationaux, régionaux et bilatéraux. Le Président a réaffirmé sa volonté de finaliser le document pour la conférence de Bruxelles pour la République centrafricaine, afin de donner un signal fort d’un partenariat durable entre la République centrafricaine et la communauté internationale, pour obtenir une paix durable. Le Président a souligné que le Cadre d’Engagement Mutuel (CEM-RCA) proposé et le processus de Relèvement et de Consolidation de la Paix en République centrafricaine (RCPC) devaient constituer des cadres cohérents et complémentaires pour orienter la relation entre la RCA et ses partenaires internationaux. Les participants ont salué le Cadre d’Engagement Mutuel comme un mécanisme important pour maintenir un haut niveau de partenariat stratégique entre la République centrafricaine et la communauté internationale.

5. Les participants ont souligné le rôle crucial que jouera la conférence des partenaires de la RCA et des bailleurs de fonds, qui se tiendra à Bruxelles le 17 novembre, pour sécuriser les ressources nécessaires afin de permettre la mise en œuvre des priorités visant le relèvement et la stabilisation du pays au cours des trois à cinq prochaines années. Les participants ont également exprimé leur préoccupation devant le manque de financement, entravant une réponse adéquate à la crise humanitaire en cours en RCA, avec 2,3 millions de personnes ayant besoin d’aide. Les participants se sont accordés à travailler ensemble durant les prochaines semaines, pour encourager de nouvelles promesses financières en soutien à ces priorités, notamment auprès de nouveaux donateurs potentiels pour la RCA. Ils ont enfin souligné la nécessité pour le gouvernement de mettre en œuvre des réformes structurelles dans le domaine de la gouvernance, de la décentralisation et de la gestion des finances publiques afin que ces fonds soient investis de manière efficiente, ainsi que l’importance d’un engagement dans la durée, y compris à travers le Groupe International de Soutien.

New York, le 23 septembre 2016

 
United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic
Vladimir Monteiro
Spokesperson/Porte-parole

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :