RSS

CENTRAFRIQUE : TABASKI : ILLÉGAL ÉGORGEMENT DE LA LOI ?

12 Sep

dreer

 

En ce jour, les musulmans d’Afrique fêtent l’aïd el-kébir, en souvenir de ce brave Ibrahim qui se fit à l’idée d’égorger son fils Ismaël, juste avant que Dieu interceptât le couteau.

Comme chaque mois de dhou al-hijja (un des quatre mois sacrés de l’islam) est célébrée par la communauté musulmane.

En Centrafrique, la fête de ramadan avait été décrétée journée chômée non payée par le gouvernement en 2015.
Pour des observateurs de la vie politique centrafricaine, la célébration de la fête musulmane est une exigence des recommandations du forum de Bangui du 4 au 11 mai 2015.

La communauté musulmane a salué le geste fait par le passé par Mme Catherine Samba Panza alors présidente de la transition dans le sens de respecter les dispositions du forum de Bangui en consacrant le ramadan jour férié pour que les recommandations du Forum de Bangui soient appliquées.

Pour les musulmans, ces journées ne sont pas formellement fériées, mais obtiennent le même statut que le Jour des fêtes religieuses chrétiennes telles que Noel, le lundi de Pentecôte, l’Ascension et l’Assomption inscrites dans le calendrier de la nation.

Une réciprocité de fait qu’ils souhaiteraient voir s’incorporer à la liste des fêtes légales du pays.

Du côté de la population non musulmane, les appréciations divergent. Les nostalgiques d’une Centrafrique pure indiquent que cette réciprocité est inadmissible car selon eux consacrer toutes les fêtes musulmanes fériées seraient synonyme d’opposer les deux communautés et croient savoir que ce qui se passe serait une imposition de la communauté internationale.

Même s’ils n’osent plus se prétendre propriétaires du calendrier, les chrétiens restent sur la défensive, arguant qu’il s’agit moins d’une peur des musulmans qu’une tendre et légitime mélancolie inspirée par le souci d’équité nationale.

Et les animistes pourront-ils un jour voir consacrer la fête de Ngakola, journée fériée, se demande un étudiant en sociologie à l’université de Bangui.

D’autres refusent d’observer une telle fête et dénoncent des arrangements politiciens que le peuple centrafricain dans son ensemble ne suivra guère.

Au demeurant, s’il est juste de réparer le tort fait à la minorité musulmane, il faut reconnaitre que même en France pays des droits de l’homme cette fête de tabaski n’est guère un jour de suspension de taf (travail, tel qu’on l’appelle dans le langage argotique en France) pour les musulmans de France qui souhaitent, en tout bruit et toute odeur, maltraiter un bélier dans leur baignoire.

Pour les juristes, il existe une anomalie juridique car en consacrant ces fêtes musulmanes par décret le gouvernement Touadera perpétuerait la violation flagrante de la constitution comme l’a fait allégrement Catherine Samba Panza.

Les praticiens du droit indiquent que « les fêtes légales sont du domaine de la loi, et non le ressort d’un décret ».

Ils proposent à ce qu’un projet de loi soit présenté aux élus de la nation pour être voté avant la mise en application de cette volonté du forum national de Bangui.

Il est vrai tout de même que la Centrafrique ne détiendrait pas le record des jours fériés.

Les Argentins friseraient la dizaine de célébrations nationales justifiant une suspension du travail .

L’accumulation de ces jours fériés, chômés constituerait un farniente improductif dans le pays qui entend pourtant atteindre l’émergence.

Pour autant, les centrafricains devraient-ils laïciser leurs jours fériés, à défaut de les «païeniser»?

Laïciser en assainissant la liste des célébrations civiles des considérations religieuses?

Ou, au contraire, en restant à équidistance des confessions, ce qui signifierait n’en privilégier aucune ?

 

QUI VIVRA ENCORE VERRA.
Bangui, le 12 Septembre 2016
Par Charlie Joseph LARABO

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :