RSS

Archives du 30/06/2016

CENTRAFRIQUE: VERS LA CREATION D’UN RESEAU DES MAIRES CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES

mairiedebangui

Bangui, le 29 juin 2016 – Les maires des huit arrondissements de Bangui, de Bimbo et de Bégoua, se réunissent jeudi et vendredi à Bangui, pour mettre en place un Réseau pour la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes, aux enfants et aux hommes. L’objectif recherché par les maires de Bangui, de Bimbo et de Bégoua est de contribuer à la prévention et à la protection des femmes, des enfants et des hommes contre les violences sexuelles liées au conflit.

Selon les initiateurs, l’inexistence des systèmes de collecte et d’analyse des données sur les violences, l’absence ou l’inefficacité des services spécialisés de lutte contre les violences sexuelles liées au conflit en Centrafrique ainsi que l’impunité dont bénéficient les présumés coupables augmentent les violences sexuelles.

A travers cette initiative, ils pourront jouer un rôle significatif dans la prévention et la lutte contre l’impunité, tout en disposant d’un système de partage d’informations en continue sur la situation des violences sexuelles dans leurs villes.

Pendant deux jours, les maires vont élire en leur sein, un bureau composé d’un coordonnateur, de deux rapporteurs et de trois membres, lesquels formeront un comité ad hoc. Ce comité aura pour mission d’élaborer les projets de textes statutaires de l’organisation et sera appuyé par l’Unité de la protection des femmes de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (Minusca).

 

Source : Service de communication de la MINUSCA pour CARnews ou RCainfos
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: VERS LA CREATION D’UN RESEAU DES MAIRES CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES

Publié par le 30/06/2016 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CENTRAFRIQUE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ APPUIE LES EFFORTS DE LA MINUSCA POUR LA PAIX ET LA SECURITE DE LA POPULATION CENTRAFRICAINE  

onu

Bangui, le 29 juin 2016 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a réitéré son ferme appui au Représentant spécial du Secrétaire général pour la République Centrafricaine et à la MINUSCA pour leur soutien aux autorités et au peuple centrafricains en vue d’une paix durable et de la stabilité dans leur pays. Cela a été annoncé lors du point de presse hebdomadaire de la MINUSCA, ce mercredi 29 juin, au cours duquel le porte-parole de la MINUSCA est revenu sur l’assassinat d’un Casque bleu sénégalais de la mission. 

Selon Vladimir Monteiro, le Conseil de sécurité condamne dans les termes “les plus forts le meurtre d’un gardien de la paix de la MINUSCA” ainsi que “toutes les attaques et les provocations contre la mission par des groupes armés.” Le Conseil a réaffirmé son “plein appui à MINUSCA et les forces françaises qui la soutiennent.” 

Le porte-parole de la MINUSCA a également rappelé la consternation du  Secrétaire général qui a, par ailleurs, exprimé sa “préoccupation concernant l’évolution récente de la situation sécuritaire dans le pays, notamment à Bangui.” Selon Monteiro Ban Ki-moon “appelle le Président Faustin-Archange Touadéra, le gouvernement centrafricain et tous les acteurs pertinents à continuer de poursuivre un processus inclusif pour la mise en œuvre du désarmement des groupes armés dans un esprit de réconciliation nationale et d’intégration.” 

Lors de la cérémonie d’adieu au Casque bleu sénégalais, ce jeudi à la MINUSCA, la Représentante spécial adjointe le Secrétaire général, Diane Corner, a précisé que la MINUSCA va poursuivre « son action c’est-à-dire travailler pour la paix et la sécurité de la population centrafricaine. » « La MINUSCA va poursuivre sa tâche sans relâche et avec humanité », a-t-elle dit. Vladimir Monteiro a aussi rappelé que, des enquêtes sont en cours, en vue de faire la lumière sur cet horrible assassinant. 

Sur les élections partielles, le porte-parole de la MINUSCA a déclaré qu’elles se sont tenues sans incidents majeurs et que la mission avait apporté son soutien, notamment dans l’acheminement des résultats au Centre de traitement des données (CTD) de l’Agence nationale des élections (ANE) à Bangui.

Sur les droits de l’Homme, la MINUSCA a enregistré à Bangui et à l’intérieur du pays, 20 incidents majeurs de violations et abus des droits de l’homme ayant affecté au moins 91 victimes. La mission regrette une augmentation du nombre des incidents ainsi que des victimes liées aux différentes violations par rapport à la semaine précédente. 

Concernant les activités de la composante, son porte-parole le lieutenant Salifou Konseiga, a signalé que la semaine écoulée a été marquée par la montée de la criminalité à Bangui et dans l’arrière-pays. Des affrontements intercommunautaires ayant entrainé plusieurs blessés ont eu lieu à Ndélé. Des actes de pillage et de saccage de plusieurs maisons ont été signalés à Carnot. Cependant, à Bangui, la tension au niveau des 3e et 5e arrondissements a entrainé la fermeture de leurs commissariats de police respectifs. Le climat social demeure toujours préoccupant, avec des échanges de tirs entre groupes d’individus armés de ces deux arrondissements. La MINUSCA a renforcé sa présence dans ce secteur.

Le Porte-parole de la Force, le Lieutenant-colonel Clément Cimana, est également revenu sur les tensions qui persistent entre les communautés dans le 3e arrondissement de Bangui. Il a indiqué que la transhumance est aussi un facteur de trouble dans Nord-Ouest du pays. La Force a intensifié ses opérations dans les localités affectées par les violences liées aux migrations saisonnières comme à Koui, Bocaranga, Ngaoundaye et ses environs. Des patrouilles tant terrestres qu’aériennes seront régulières de jour comme de nuit pour rétablir la sécurité dans cette zone. 

Suite aux actes de banditisme sur les convois civils et humanitaires, la Force de la MINUSCA organisera des patrouilles sur l’axe Batangafo – Kabo et Ouandago, a fait savoir le lieutenant-colonel Clément Cimana.

 

Source : Service de communication de la MINUSCA pour CARnews ou RCAinfos
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ APPUIE LES EFFORTS DE LA MINUSCA POUR LA PAIX ET LA SECURITE DE LA POPULATION CENTRAFRICAINE  

Publié par le 30/06/2016 dans Uncategorized

 
 
%d blogueurs aiment cette page :