RSS

CENTRAFRIQUE : LIBÉRATION DES OTAGES DU PK5?

23 Juin

police-centrafricaine

 

Les violences qui ont fait plusieurs morts dans un quartier musulman de Bangui se sont calmées après l’annonce d’une probable libération de six policiers pris en otage depuis dimanche par le groupe d’autodéfense du surnommé 50/50.

Une source policière précise que la négociation pour la libération de six agents serait en cours grâce a une médiation de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) et des personnalités centrafricaines avec un groupe d’autodéfense du PK5, le quartier musulman de Bangui.

« Je peux confirmer que les policiers sont libérés. Ils se trouvent présentement chez un député et seront ensuite remis aux autorités », a confirmé avec soulagement un membre du comité d’autodéfense du PK5.

Simple effet d’annonce car cette libération n’était pas encore confirmée jusqu’à la tombée de la nuit de source gouvernementale.

Une des factions établis aux environs du commissariat a opposé une fin de non recevoir à l’idée que les ravisseurs viennent y organiser une cérémonie pour la libération des otages, avec pour raison, la mort occasionnée par cet acte crapuleux sur une dizaine de personnes dans cette partie du Km5.
Le député de Bambari 1aurait été pris en otage brièvement puis relâché, le DG de la police aurait échappé de peu aux ravisseurs en colère.
Des coups de feu et autres déflagrations des grenades se sont fait entendre pour manifester cette colère.
L’information de l’arrestation du député de Bambari 1 a prouvé la complication des négociations.

Pour rappel, le regain de tension selon un habitant de PK5 avait eu lieu autour du commissariat du KM5.Les policiers du commissariat du 3e arrondissement en garde voulaient se relever.

Entre temps, certains hommes armés du Km5 avaient encerclé ledit commissariat.

Venus empêcher la prise du commissariat du 3è arrondissement, les éléments du bataillon rwandais de la MINUSCA de la Sécurité présidentielle appuyés par quelques éléments des FACA, ont essuyé des tirs des forces d’auto-défense du PK5 .

Rapidement la Minusca mettra en œuvre des gros moyens :2 hélicoptères Puma et 1 Mig23 pour repousser les assaillants.

Le bilan provisoire fait état de 7 morts et 4 prisonniers du côté des miliciens du Km5, un blessé léger côté de la Minusca.
Les corps des assaillants avaient été amenés à la Mosquée Ali Baboro.

La fermeté des autorités gouvernementales notamment le Ministre Jean Serge BOKASSA et l’inflexibilité des ravisseurs compliqueraient la négociation a affirmé un membre de la société civile..

Certaines sources parlent d’une somme d’un montant de 2.500.000FCFA qui aurait été remise aux ravisseurs grâce aux cotisations des commerçants musulmans du Km5.

Des témoins habitants le KM5 évoquent des victimes civiles innocentes tuées dans ces attaques.

Visiblement on voit bien que si ce pays veut réussir la cohésion sociale, il faudrait que nos frères musulmans changent leur comportement quasi bestial.

Dans aucun pays au monde l’état ne peut tolérer ce que nous avons vécu au Km5.

Est-il admissible que dans un état de droit des miliciens armés s’attaquent aux symboles de l’etat?

Pourquoi les criminels bandits utilisent la religion pour terroriser l’état ?

Être musulman ou chrétien est-il une nouvelle identité centrafricaine?

Ce refus des miliciens de remettre aux autorités les otages font monter des rumeurs.

Certaines parlent de la mort probable des policiers kidnappés.Une hypothèse que le gouvernement et à les familles des victimes refusent d’envisager.

Les yeux des Centrafricains et de la communauté internationale sont braqués vers le KM5.

Le president de l’Assemblée Nationale Karim Meckassoua demande au gouvernement des actions musclées contre les preneurs d’otages.

Libération négociée ou libération par la force?

N’est-ce pas que dans un état de droit force doit rester à la loi ?

QUI VIVRA ENCORE VERRA.
Bangui, le 22 Juin 2016
Par Charlie Joseph LARABO

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE : LIBÉRATION DES OTAGES DU PK5?

Publié par le 23/06/2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :