RSS

CENTRAFRIQUE : NDELE ET BIRAO : TOUADERA, LA FRANCE,LA CHINE ET LE PÉTROLE.

09 Juin

piozza

 

Depuis quelques jours des informations en provenance du Nord de la Centrafrique révèlent que les Chinois qui exploitaient le pétrole centrafricain à Birao et Ndélé seraient de retour. Ils recruteraient des mercenaires comme leur chauffeur.

Beaucoup d’étrangers tchadiens, soudanais et même les éléments de LRA seraient venus chercher du travail dans la zone, d’où la recrudescence des actes criminels contre les populations civiles.

Rappelons que PTI-IAS et PTI-AL sont deux filiales, appartenant à l’Etat chinois. PTI-IAS a signé, en 2007, un contrat avec l’Etat centrafricain pour la recherche d’hydrocarbures dans l’extrême nord du pays, autour de Birao. Le permis renouvelé pour quatre ans par décret en juin 2012, est donc toujours valable. Poly Technologies, l’autre société, dispose d’un permis de recherche daté de 2011 pour un bloc de 25 000 km carrés, au nord de Ndele, le long de la frontière tchadienne.

Ces deux sociétés, auraient envisagé la reprise de leurs activités dans les régions du Nord du pays après l’installation du régime démocratiquement élu de Faustin Archange Touadera.

C’est d’ailleurs ce que préconisait aussi, en mai 2015, le forum de Bangui qui souhaitait voir l’exploitation du pétrole centrafricain démarrer rapidement. Lors de ce Forum, les participants avaient recommandé que pour tout projet d’exploitation et octroi des permis, le dossier devrait être validé par l’Assemblée Nationale avant son entrée en vigueur. Une recommandation prise en compte dans la nouvelle constitution du 30 mars 2016.

Des sources proches du dossier sur le terrain, les deux sociétés chinoises sont déjà dans les zones concernées, notamment à Birao et à Ndélé pour la prospection.

Les informations provenant du ministere centrafricain des mines révèlent que ces deux sociétés vont poursuivre la prospection jusqu’à dans la zone de Bossangoa dans l’Ouham, où des gisements pétroliers seraient aussi découverts.

Le pétrole Centrafricain est longtemps considéré comme source d’instabilité politique depuis les années 90 dans le pays et le départ d’au moins 3 présidents de la tête du pays.

Pour des observateurs de la vie publique, des conflits récurrents sont toujours crées par des grandes puissances autour de cette exploitation.

Des sources onusiennes à Bangui, ce recrutement par les pétroliers chinois agacerait les grandes puissances qui ne comprennent pas que le président Touadera aurait autorisé ce genre de recrutement des mercenaires soudanais, tchadiens et ougandais sur les sites alors que la jeunesse centrafricaine est en majorité en chômage.

Des diplomates occidentaux en Centrafrique s’inquièteraient également de la présence à Bangui des militaires chinois venus pour former et équiper militairement ces recrus.

Mais selon les sources locales, au moins 500 jeunes de ces deux villes seraient recrutés pour des petits travaux d’aménagement des sites afin de faciliter l’installation d’une équipe pour la prospection. Ces mêmes sources indiquent que la prospection de Birao est finie et il ne reste que l’exploitation.

Selon les informations parvenues à notre rédaction, les villes de Birao, Ndélé, et ses environs seraient envahies par les éléments tchadiens dirigés par le chef rebelle le général Alkati.

Beaucoup de Centrafricains y verraient la main cachée des puissances étrangères qui auraient juré en coulisses de barrer la route aux chinois dans cette entreprise pétrolière.

Les informations provenant du ministère centrafricain des mines révèlent que ces deux sociétés vont poursuivre la prospection jusqu’à dans la zone de Bossangoa dans l’Ouham, où des gisements pétroliers seraient aussi découverts.

Devant les appétits aussi divergents des puissances étrangères amies, quel avenir pour notre chère patrie la Centrafrique?

Le nouveau pouvoir parviendra-t-il à extraire le pétrole Centrafricain dans ce tourbillon mondial?

QUI VIVRA ENCORE VERRA.
Bangui, le 09 Juin 2016
Par Charlie Joseph LARABO

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE : NDELE ET BIRAO : TOUADERA, LA FRANCE,LA CHINE ET LE PÉTROLE.

Publié par le 09/06/2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :