RSS

Congo: Les bombardements se poursuivent dans le Pool, Ntumi demande la libération des personnes incarcérées

21 Avr
congo
Crédit Photo: AFP/Pasteur Ntumi dans son fief

– Mercredi 20 Avril 2016- Au Congo, les bombardements se poursuivent dans la région du Pool, -bastion du pasteur Ntumi-, où les populations riveraines, paient le plus lourd tribut.

En représailles à l’agression dont ont été victimes des quartiers au sud de Brazzaville, dans la nuit du 3 au 4 avril, l’armée a lancé une contre offensive dans la région du Pool. Le gouvernement a confirmé ces bombardements mais ne donne aucun bilan pour l’instant.

Les hélicoptères de l’armée congolaise, poursuivent leurs bombardements dans la région du Pool, où se seraient réfugiés les « Ninjas », des ex-rebelles proches du pasteur Ntumi, apprend on.

Les populations, visiblement, apeurées par les bombardements qui ont vu partir en fumée, des écoles, des hôpitaux, des bâtiments publics, et des habitations, ont quitté leurs villages, pour se réfugier en forêt, ou dans des églises qui ont été épargnées par les obus.

Des villages entiers sont occupés par l’armée et des chiens renifleurs sont lâchés dans la nature.

Selon les médias congolais, depuis la forêt, Ntumi a déclaré qu’il n’avait pas provoqué la guerre, et que le peuple congolais devait être libéré. « Pour me tuer, Sassou a t-il besoin d’éliminer les populations du Pool ou de brûler des villages entiers? « S’ interroge l’ancien chef rebelle, dont les propos sont repris par certains médias locaux.

Depuis Washington, où ils ont rencontré de hauts responsables américains, des membres de l’opposition congolaise, ,ont récemment demandé la création d’un corridor humanitaire, dans le Pool.

Ce 19 avril, Paris a demandé, que des institutions internationales fassent « la lumière » sur la situation socio politique au Congo.

Source : AFP

 
Commentaires fermés sur Congo: Les bombardements se poursuivent dans le Pool, Ntumi demande la libération des personnes incarcérées

Publié par le 21/04/2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :