RSS

Côte d’Ivoire: Grève générale des élèves et étudiants, 19 étudiants et 15 élèves arrêtés

12 Avr
CI
Crédit Photo: Lundi matin sur le campus de Cocody à Abidjan (Photo AFP)


–Lundi 11 Avril 2016- La FESCI (Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire) entame une grève nationale qui va s’étendre sur toute cette semaine jusqu’au vendredi 15 Avril.

Déjà depuis ce lundi, les premiers rassemblements des étudiants de l’Université de Cocody ont été violemment réprimandés par la BAE, les CRS et la gendarmerie nationale venue en renfort comme constaté sur place témoin d’arrestations.

Le Secrétariat général de la FESCI avance 34 personnes interpellées et conduites à la préfecture de police au Plateau, dont 15 élèves et 19 étudiants.

Ces arrestations massives viennent compléter le nombre d’élèves et d’étudiants emprisonnés.

Cinq (5) de l’AGEECI et Un (1) de la FESCI sont sous les verrous à la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan) « cela fait près de trois(3) mois » précise un de leur camarade.

Quatre autres sont formellement interdits de continuer les cours à l’Université. A l’origine, un conflit entre étudiants ayant fait un (1) mort qui fut sanctionné par l’administration.

Mais à l’égard de cette administration, les étudiants ne manquent pas de reproches.

« Ils ont détournés à maintes reprises l’argent des inscriptions » clame un étudiant au passage.

Une malversation qui s’est dernièrement soldées par l’obligation de plusieurs d’entre eux à repayer à nouveau les frais d’inscription d’un montant allant de 30000 à 90000 FCFA selon les niveaux.

Pas loin d’une Cacophonie généralisée dans laquelle victime et bourreaux échangent les rôles.

Mais à quelle fin ?

Les étudiants soulignent qu’ils ne sont manipulés par aucun politique. Ils demandent hormis la mise en pratique total du système LMD (Licence Master Doctorat), la liberté d’expression et le respect de La franchise des campus Universitaire. « C’est stressant de venir au cours le matin et de voir des corps habillés armés partout sur le campus » confie une jeune étudiante de l’UFR des sciences juridiques.

En plus, « Madame la Ministre anciennement présidente de l’Université vient nous imposés une association unique (AE) » rajoute un Doctorant de l’UFR de criminologie essoufflé après avoir échappé aux policiers et subodorer par un parfum au gaz lacrymogène.

Voici le ras-le-bol des étudiants ; de nombreux reproches à leur égard sans toutefois leur montrer le bon chemin.

Pour ces jeunes « leurs ainés » (les gouvernants) veulent juste leur imposer le silence. Un avis partagé et soutenu par les plus jeunes des lycéens et collèges.

Ce lundi 11 avril 2016, les enseignants du primaire et du secondaire ont par ailleurs mis en exécution leur mot d’ordre de grève sur toute l’étendue du territoire national.

Par Saxum Willy, Abidjan

Source : AFP

 
Commentaires fermés sur Côte d’Ivoire: Grève générale des élèves et étudiants, 19 étudiants et 15 élèves arrêtés

Publié par le 12/04/2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :