RSS

CENTRAFRIQUE: COMMUNIQUE DE PRESSE DE L UNDP VALANT MISE AU POINT

30 Mar
ip

Les vieux démons du chaos ayant la peau dure, certains organes de presse apparemment instrumentalisés par des personnes aux ambitions déstabilisatrices démesurées, ont cru devoir publier des informations manifestement erronées, concernant entre autres les élections législatives et la dissolution du Comité provisoire de coordination de l’UNION NATIONALE POUR LA DÉMOCRATIE ET LE PROGRÈS (UNDP), dans l’optique de diaboliser gratuitement cette formation politique et son Président Fondateur AMINE Michel.
Il y a lieu de relever que la plupart des publications ci-dessus évoquées, procèdent d’une désobligeante volonté de dénaturer les faits, l’esprit, puis le contenu des décisions prises par le Président Fondateur de l’UNDP.
En effet, la plupart des membres du comité provisoire de coordination du parti mis sur pied suite à la dissolution du Bureau politique provisoire en avril 2015, puis ayant reçu des moyens financiers conséquents pour mener diverses actions, se sont érigés en syndicalistes véhéments dont le déficit d’hygiène morale, les ambitions vraisemblablement spoliatrices matérialisées par des malversations étaient en déphasage avec les idéaux de l’UNDP qui constitue un repère incarnant le renouveau politique auquel aspire l’immense majorité des centrafricains ayant été en proie à une crise humanitaire sans précédent.
Par ailleurs, l’UNDP et son Président Fondateur ont, à travers plusieurs déclarations officielles et communiqués approuvés par tous, qui n’ont suscité aucune objection de la part du comité provisoire de coordination, irrévocablement décidé de ne donner aucune consigne de vote, appelant ainsi les militants, et sympathisants du parti à accomplir leur devoir patriotique consistant à aller massivement voter chacun en son âme et conscience le candidat de son choix.
Certains membres du comité provisoire de coordination ayant opté à des fins personnelles pour un désobligeant vagabondage politique qui ne peut servir ni le parti, ni notre pays qui a besoin entre autres de ressources humaines de qualité, ont délibérément décidé sans avoir au préalable obtenu l’accord du Président Fondateur qui demeure l’unique représentant légal du parti, de nouer des accords avec des partis politiques et leurs leaders candidats à l’élection présidentielle qui leur auraient remis des sommes d’argent, au-delà des promesses, faisant ainsi preuve d’une gravissime insubordination pouvant même entrainer la radiation du parti, consistant en la remise en cause de la déclaration officielle portée à la connaissance de toutes les institutions nationales et internationales.
Allant plus loin, certains membres véreux du comité provisoire de coordination auraient utilisé les attributs de l’UNDP, pour soutenir publiquement des candidats d’autres partis, aux élections législative et présidentielle et ce, sans l’accord préalable de l’unique représentant légal du parti.
Il se pourrait même que sans l’avis du Président Fondateur de l’UNDP qui a adressé ses sincères félicitations à Son Excellence le Président Faustin Archange TOUADERA, aussi bien au travers d’une lettre de félicitation que lors de leur rencontre à Paris, certains opportunistes avides du pouvoir s’étant présenté comme étant des membres du Bureau Politique du parti, mais qui ne le sont pas en réalité, aient proposé au nouveau Chef d’Etat par personnes interposées, une liste de soi-disants potentiels membres du gouvernement.
Il fallait donc prendre des mesures fortes pour rétablir l’ordre au sein de ce grand parti gangréné par de dangereux aventuriers aux ambitions personnelles démesurées en déphasage avec les idéaux du parti et même l’intérêt supérieur de la Nation, d’où la décision portant dissolution du comité provisoire de coordination de l’UNDP qui n’a jamais été un Bureau Politique comme il l’a toujours été prétendu.
Seules les raisons internes au parti UNDP ci-dessus évoquées justifiant la dissolution du comité provisoire de coordination et mentionnées dans la décision y relative, il est donc claire que Monsieur AMINE Michel n’ayant aucun problème ni avec S.E. le Président Faustin Archange TOUADERA, ni avec tout autre homme politique en Centrafrique, n’a jamais sanctionné qui que ce soit pour avoir voté ou fait voter le nouveau Chef d’Etat de tous les centrafricains, surtout qu’à travers sa déclaration officielle, il a invité tous les militants et sympathisants du parti à aller voter massivement chacun en son âme et conscience, le candidat de son choix.
Monsieur AMINE Michel n’a fait que prendre acte du choix des militants et sympathisants de l’UNDP, puis manifesté son irréversible volonté d’apporter son appui le cas échéant, à S.E. le Président Faustin Archange TOUADERA, dans l’intérêt supérieur de la Nation, contrairement à la rumeur persistante faisant état de ce que l’UNDP n’entend pas participer au Gouvernement d’Union Nationale envisagé, qui ne participe que du souci de diaboliser gratuitement le Président Fondateur de ce parti qui a vocation à participer, si les conditions sont réunies, à la gestion de la chose publique.
S’agissant du financement de la campagne des candidats de l’ UNDP aux législatives, bien que le Président Fondateur de l’UNDP qui, comme les autres formations politiques n’a pas attendu l’approche des élections pour se rapprocher du peuple, ait mené de multiples actions à caractère socio-humanitaire, mis des moyens conséquents à la disposition des cadres, voire certains potentiels candidats aux législatives pour que le parti puisse s’implanter sur toute l’étendue du territoire national et convaincre le peuple de la pertinence de son programme politique reposant entre autres sur la révolution verte, nul n’étant tenu à l’impossible, le parti a entièrement financé les dossiers de candidatures de la quasi totalité des candidats de l’ UNDP aux législatives qui ont également reçu les moyens disponibles, puis divers supports communicationnels.
Les uns et les autres avaient le devoir de faire preuve de militantisme, à savoir l’esprit de sacrifice et cela a d’ailleurs été le cas pour plusieurs candidats aux législatives qu’il convient de féliciter.
Cependant, l’UNDP ne manquera pas de tirer les conséquences inhérentes aux actes de tous ceux qui, s’en étant servi pour être élus, en abuseront à travers d’éventuels accords avec d’autres formations politiques qui font déjà l’objet d’une rumeur persistante.
L’UNDP espère ainsi avoir apporté des éclaircissements sur divers points qui prêtaient à équivoque.
Unir, bâtir de l’est à l’ouest, du nord au sud, nous sommes tous frères et sœurs. Tel reste et demeure le slogan de l’UNDP.
Bangui, le 30 Mars 2016

Source : Service de communication de l’UNDP

 
1 commentaire

Publié par le 30/03/2016 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Une réponse à “CENTRAFRIQUE: COMMUNIQUE DE PRESSE DE L UNDP VALANT MISE AU POINT

 
%d blogueurs aiment cette page :