RSS

CENTRAFRIQUE : L ‘ELECTION DE TOUADERA  AU LIEU  D ‘ETRE UNE CERISE SUR LE GATEAU RISQUE DE SE TRANSFORMER EN UNE CRISE DE PARTAGE DE GATEAU

10 Mar

IMG_2032

TAUBIRA l’ex ministre de la justice disait devant la haute assemblée  Française que c’est « égoïste »de réserver à une caste tout et tout. Au nouveau locataire du palais de la renaissance je lui dis que la politique de l’autruche risque de générer des frustrations sans commune mesure. A bon entendeur salut. Le politique ne dit pas avant ce qu’il peut faire après, or au-delà de la vision, il faut avoir le bon sens et de la constance, sinon on devient un objet de la risée, perd toute confiance à la base et la suite n’est pas à décrire

A : CHANGEONS DE LOGICIEL

La vague des descentes précipitées des soi-disant diasporas en Centrafrique, laisse présager une crise latente. Dans mon fort intérieur, le recrutement suivant les critères subjectifs, tant décrier sera remis au goût du jour. Non seulement je redoutais cette politique des emplois aidés, de la tricherie gouvernementale mais je continuerai à crier sur les toits de la cathédrale jusqu’ à ce que le logiciel de la connivence excessive change dans ce beau pays en attente des compétences réelles pour décoller.

Je ne suis pas adepte de crachat verticale qui risque de se retourner contre moi ou tout simplement salir l’image de mon pays que j’aime de tout cœur.                                               Avec cette mentalité rétrograde, de récompenser ou d’affecter à des postes juteux les parents, amis et connaissances «  intellos poussés par les brouettes » selon Théo  un compatriote ressortissant de Maroc, résident en France depuis plus 30 ans m’attristent, et c’est la résultante de notre marche à reculons. 

 B : ÉGOÏSME Démesuré                                                                                                                        

Les centrafricains du moins ceux qui la gouvernent sont des bornés. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. SAMBA PANZA intérimaire avait un mandat qui était  juste d’organiser les élections et ramener la paix. Elle a outrepassé les limites, sait non seulement  bien enrichie, mais à suffisamment fait la promotion des siens et  des voisins. Je ne parle pas de sa fille, conseillère spéciale avec rang et prérogative de ministre et actuellement ambassadrice en Guinée. Il est certain que TOUADERA va tout détricoter pour placer ses siens

 C: ECOUTONS LE PEUPLE

Et pourtant, la Centrafrique profonde avait lancé une sonnette d’alarme en  l’élisant  non pas sur la base ethnique ou partisane. D’ ailleurs  c’est un GBANKA MANDJA, ethnie minoritaire donc mathématiquement parlant, il ne devrait pas être élu. 

Les choix des centrafricains était guidés par le savoir-faire et le savoir être de ce dernier, son sens de l’état et sa grande exigence morale. De surcroît personne n’a percuté. Ouvrez grand les yeux, DOLOGUELE a perdu le présidentiel et surtout le législatif dans sa circonscription pour ne pas dire à domicile en grande partie à cause de son équipe de campagne. Tout cela pour signifier  aux éventuelles autorités centrafricaines un rappel à l’ordre.

Force est de constater que le message n’est pas passé. Un camerounais actuellement à Bangui, appelle sa sœur à proximité de Nantes (précisément à la Sorinière) de le rejoindre sans plus tarder pour faire des affaires. Pour emprunter ses propres termes, « mon beau-frère est élu président de la Centrafrique ». Devant de telle déclaration croyez-moi une vague de sunna-mi a failli m’emporter. Eu égard à tout ce qui précède, la digue qui jadis nous protégeait contre les emportements, les passions et des ambitions incontrôlées avaient sauté à cause de tel personnage, des agents administratifs fabriqués sur toutes pièces, avec des comportements déviants.   

En plus des parents, la belle famille est en lice pour le partage du gâteau. Je tombe des nus. Eh! Les centrafricains qui sont otages curieusement chez eux, englués dans la souffrance et qui ne voient même pas le bout du tunnel, peines à manger trois repas par jour, que faire de ceux-là ?   Inexorablement si tous cherchent à manger dans le dos du peuple centrafricain c’est effroyable, et très effrayant.

D : ATTENTION AU TAPIS ROUGE ET AUX Conseillés A LA VA VITE

Une plaisanterie  saviez- vous peut  faire mal, exactement comme si on se coinçait les doigts dans l’entrebâillement d’une porte. Venant de TOUADERA ou j’ai nourri tout mon espoir cela me fais plus que mal. Toutefois  ce  qui pourrait m’affecte c’est l’inertie pour mon pays, il s’avère impérieux de changer le logiciel du favoritisme.

Pour concourir à la recherche des voies et moyens afin de sortir notre pays de l’ornière je recommanderai jamais assez à TOUADERA de faire attention à son entourage et aux intellos avec leurs idéaux caduques qui apprivoisent, apprennent par cœur les idées à autrui sans tenir compte de la réalité du pays .Tout ceci pour impressionner  avec une intention ferme et déguisée de solliciter des faveurs. Nul au monde, un gouvernent d’union national a fait ses preuves, toujours des embrouilles, ils arrivent tous avec leurs idées tordues rendant difficiles au président  de drainer des projets ou simplement d’appliquer les programmes sur la base desquels il a été  élu.

En revanche TOUADERA ne doit pas ligoter les belles promesses à cause de ces vautours, il doit rester président de tous les centrafricains et non d’un groupuscule; emmitouflés dans des vestes et rien dans la tête. Bourrés des titres honorifiques, des diplômes imaginaires et ont bouffé a tous les râteliers. 

La RCA est ruinée, en faillite, très et trop présurée, aucune erreur n’est permise. Certains, pour ne pas les citer doivent êtres en retraite. C’est fini l’exhibitionnisme, ressortissant de Sorbonne, d’ Orléans, de Nantes. La  Centrafrique veut des diplômés compétents à  même de transférer leur savoir-faire et non les prétendus savants centrafricains rongés par les boulots difficiles, a des heures décalées, ceux qu’ ils ne peuvent  même pas faire pour leur propre pays. Sinon allez en vacances pour faire rêver les jeunes qui comme des « bobo» ne pouvant éviter le feu, se jettent à la mer

 

Fait à Nantes le 10 Mars 2016

Mr LAPAGO-ALAZGBO Évariste

Tel:0033627656667

Courriel: lapagoeva@yahoo.fr

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE : L ‘ELECTION DE TOUADERA  AU LIEU  D ‘ETRE UNE CERISE SUR LE GATEAU RISQUE DE SE TRANSFORMER EN UNE CRISE DE PARTAGE DE GATEAU

Publié par le 10/03/2016 dans Uncategorized

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :