RSS

Archives du 20/02/2016

CENTRAFRIQUE: CENTRAFRIQUE : DOLOGUÉLÉ RECONNAIT SA DÉFAITE ET ANNULE SA CONFÉRENCE DE PRESSE

Publié par CARnews ou RCAinfos le 20-2-2016/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: CENTRAFRIQUE : DOLOGUÉLÉ RECONNAIT SA DÉFAITE ET ANNULE SA CONFÉRENCE DE PRESSE

anicet

 

Initialement prévue pour 17 heures, la conférence de presse du candidat Anicet Georges Dologuélé ne s’est plus tenue après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle par l’ANE. Selon une source de la cellule de communication du candidat, « Dologuélé reconnait sa défaite ».

D’après la source, c’est la raison pour laquelle la conférence de presse prévue pour 11 heures et reportée à 17 heures a été annulée.

Anicet Georges Dologuélé qui a obtenu 37,29% au second tour de la présidentielle après Faustin Archange qui vient d’être déclaré provisoirement par l’Autorité National des Élections, élu à 62,71%.

Source: RJDH PAR FRIDOLIN NGOULOU

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: CENTRAFRIQUE : DOLOGUÉLÉ RECONNAIT SA DÉFAITE ET ANNULE SA CONFÉRENCE DE PRESSE

Publié par le 20/02/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: Election Présidentielle:Une nouvelle porte s’ouvre en Centrafrique

Publié par CARnews ou RCAinfos le 20-2-2016/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: Election Présidentielle:Une nouvelle porte s’ouvre en Centrafrique

pape saint

Une nouvelle porte s’ouvre aujourd’hui en Centrafrique avec l’élection de Monsieur FAT comme Président de ce pays. Toutes mes félicitations au nouveau Président FAT et bon courage pour la suite.
Cette victoire est celle des centrafricains quelle que soit leur conviction religieuse. Je la dédie exclusivement à la mémoire de tous les Centrafricains qui ont perdu la vie dans cette crise. Toutes mes pensées pour eux et leur famille.
AGD a perdu une élection mais pas sa compétence, son énergie et sa disponibilité. En tant que fils de ce pays, sa contribution pour la reconstruction du pays et la réconciliation nationale seront appréciées à sa juste valeur car l’union fait la force. Ne fermez pas cette nouvelle porte. Ouvrez-la grande à tous Centrafricains qui apporteront ses pierres pour cette reconstruction.
Unissons-nous pour la reconstruction de notre pays. Un seul pays, Un seul peuple, une seule langue. Que le bon Dieu tout puissant bénisse la République Centrafricain et son peuple meurtri.

Par Bsp Bruno-Serge Piozza Kété-Ndôngo

 
1 commentaire

Publié par le 20/02/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: MOUVEMENT CITOYEN « SUIVONS LE PROF »

Publié par CARnews ou RCAinfos le 20-2-2016/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: MOUVEMENT CITOYEN « SUIVONS LE PROF »

12717429_999801380113231_6704516954026749995_n

Mes chers compatriotes,
62, 71%, est ce résultat qui ravit le mouvement citoyen « SUIVONS LE PROF »et nous donne en même temps une très grande responsabilité.

Merci à toutes celles et ceux, qui ont œuvré pour mieux faire connaître notre candidat, qui ont cru au professeur Faustin Archange Touadera,

Nous remercions nos alliés qui nous ont adressé des témoignages de sympathie et d’encouragements pendant ces élections.

Nous n’oublierons pas pour autant tous ceux qui ont fait un autre choix.

Notre pensée va à l’endroit du candidat Anicet Georges Dologuélé qui a renoncé à tout recours et accepté les résultats proclamés.

Nous serons les élus de toutes et tous, dans un esprit de respect, d’écoute et de tolérance.

Nous remercions également les militants et militantes du mouvement « SUIVONS LE PROF » pour leur campagne électorale globalement respectueuse.

Aujourd’hui, avec cette élection, vous tous, le peuple Centrafricain, nous avez rappelé que si notre route a été dure, si le trajet a été long, nous nous sommes ressaisis, nous avons lutté pour remonter la pente et nous savons, au fond de nos cœurs, que pour la Centrafrique, le meilleur est à venir.

Nous voulons leur dire que par-delà le combat politique, par-delà les divergences d’opinions, il n’y a pour nous qu’une seule Centrafrique.

Nous voulons leur dire que ce soir, ce n’est pas la victoire d’une Centrafrique contre une autre. Il n’y a pour nous ce soir qu’une seule victoire, celle de la démocratie, celle des valeurs qui nous unissent, celle de l’idéal qui nous rassemble.

Maintenant, ensemble remettons nous tous au travail.

Fait à Bangui, le 20/02/2016
Le Coordonnateur
Aimery ELA

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: MOUVEMENT CITOYEN « SUIVONS LE PROF »

Publié par le 20/02/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: AFFAIRE Michel AMINE : DÉCISION FINALE RENDUE PAR LA COUR D’APPEL DE BANGUI LE JEUDI, 19 DÉCEMBRE 2016.

Publié par CARnews ou RCAinfos le 19-2-2016/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: AFFAIRE Michel AMINE : DÉCISION FINALE RENDUE PAR LA COUR D’APPEL DE BANGUI LE JEUDI, 19 DÉCEMBRE 2016.

amine

« Lokuta éyaka na ascenseur, kasi vérité éyei na escalier mpe ékomi ». Ce proverbe de nos voisins congolais illustre bien la parodie politique dont avait été victime Michel AMINE, un de nos compatriotes les plus émérites il y a quelques mois.

En effet, beaucoup de Centrafricains se souviennent encore de cette tragique nouvelle de l’invalidation aux élections du 30 Décembre passé, de l’irréprochable candidature de Michel AMINE, Président de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès, invalidation qui avait d’ailleurs suscitée un important tollé pour certains sur les réseaux sociaux, et une satisfaction sur fond de haine pour d’autres politiciens véreux, ceci avant même que la cour constitutionnelle de Transition elle-même ne se prononce pour confirmer l’arbitraire juridique.

Beaucoup de Centrafricains se souviennent toujours aussi qu’ à l’UNDP, nous n’avions jamais cessé de dénoncer ce complot qui visait notre leader Michel AMINE, nous n’avions jamais arrêté de dire et même de redire à tous les compatriotes Centrafricains en général, aux membres, militants, partisans et sympathisants du parti UNDP , et ainsi qu’à l’opinion internationale en particulier, que Michel AMINE n’était purement et simplement qu’une victime innocente et expiatoire du Gouvernement Samba PANZA, et qui voyait en ce digne et brave fils du pays, une puissance politique sans égale de part sa popularité, une force certaine qui ferait changé les choses et qui devait prendre le pouvoir par la voix des urnes s’il se présentait à ces élections.

Beaucoup enfin se souviennent toujours des différentes interventions de Me ANDEGUE ONANA, le conseil de Michel AMINE, et qui en toute occasion à lui offerte pour s’exprimer sur le sujet, ne cessait de marteler que le droit n’avait pas été vraiment dit sur cette affaire, et de s’étonner même que cette condamnation pourtant frappée d’appel, soit avancée par la Cour Constitutionnel comme étant le motif de l’invalidation de la candidature de Michel AMINE.

Le concerné lui-même enfin, épris de paix, et en attitude de fils de pasteur digne, était resté silencieux face à cette situation, s’insurgeant même contre toute forme de manifestation public qu’envisageait d’organiser légitimement ses partisans pour dénoncer cette injustice. Il leur disait simplement de laisser tomber, et de rester calme, car Dieu confondrait bien ses détracteurs et les auteurs de cette injustice, et les choses se rétabliraient. Aujourd’hui, nous en sommes bien là avec la décision qu’a rendue public hier, vendredi, 19 Février 2016 la Cour d’appel de Bangui au sujet de cette affaire Michel AMINE.
Et cette Cour a INFIRMÉ de la façon la plus forte et de la manière la plus ferme la décision de condamnation de Michel AMINE à six(06) mois de prison assorti de sursis par le Tribunal de Grande Instance de Bangui, ceci au profit d’une relaxe pure et simple de ce dernier pour infraction non constituée, balayant ainsi d’un revers de la main toutes les insanités et autres inventions dans cette affaire comme beaucoup pourraient eux-mêmes et très bientot lire sur le CERTIFICAT DE NON POURVOI EN CASSATION établit par le Greffier en chef de la Cour d’Appel de Bangui : Quelle satisfaction !!!!

Oui, c’est bien une satisfaction de savoir qu’après des mois et des mois d’attente, que le droit ait enfin pu être dit, et la justice rendue, et que Michel AMINE, innocente victime rétablit par là dans ses droits, obtient enfin gain de cause, en repartant débarrasser de tout préjugé, et avec en poche ses deux passeports dont l’un Camerounais, l’autre Centrafricain, et son titre de séjour provisoire en France.

Le combat était long, mais la victoire d’aujourd’hui n’est pas celle de Michel AMINE, mais bien celle de la justice Centrafricaine en premier, et celle ensuite des Centaines de millions de Centrafricains qui n’ont cessé d’affirmer et de témoigner leur soutien à Michel AMINE et à l’UNDP.

Aujourd’hui, une nouvelle page de l’histoire de notre pays va s’ouvrir avec l’élection par le peuple Centrafricain d’un nouveau président.

Nous devons donc de coté laisser nos précarités pour reconstruire ensemble notre pays en ruine, car nous l’avions toujours dit à l’UNDP, ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise, voila pourquoi nous souscrivons aux valeurs d’une société ouverte, démocratique, laïque et prônons l’émergence d’une citoyenneté active et participative capable de créer la richesse et la redistribuer équitablement entre tous ses fils et filles sans aucune distinction quelconque.

A présent que justice a été publiquement rendue sur cette affaire et le droit lu, Michel AMINE de l’UNDP qui donne rendez-vous aux Centrafricains pour les prochaines présidentielles de 2021, les invite tous déjà à se mettre au travail pour la reconstruction de notre pays.

Que Dieu bénisse la République Centrafricaine !
———————————————
Service COM – UNDP  pour CARnews ou RCAinfos

 

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: AFFAIRE Michel AMINE : DÉCISION FINALE RENDUE PAR LA COUR D’APPEL DE BANGUI LE JEUDI, 19 DÉCEMBRE 2016.

Publié par le 20/02/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: Julius Ngouadet-Baba adresse une lettre à Marie Madeleine N’kouet

Publié par CARews ou RCAinfos le 20-2-2016/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: Julius Ngouadet-Baba adresse une lettre à Marie Madeleine N’kouet

8978373-14246447

 

Julius Rufin NGOUADE-BABA                                              Bangui, le 16 février 2016
Rapporteur Général, Porte Parole
De l’A.N.E.

A Madame la Présidente de l’Autorité Nationale des Elections,

Objet : Suspension d’activité

Madame la Présidente,

Il y a une semaine, par ma voix, l’Autorité Nationale des Elections publiait une décision portant suspension de certains membres de ses démembrements pour suspicion d’actes constitutifs de violation de leur serment.

A cette occasion, j’annonçais à l’opinion publique nationale et internationale que les dénonciations faites avaient érodé la confiance que les acteurs pouvaient avoir dans le  processus électoral et que cette mesure était destinée à préserver ou à restaurer la dite confiance.

Depuis ce matin, des allégations relayées par une certaine presse font état de contacts inappropriés que j’aurais eu avec un candidat à la présidentielle.
Ces allégations portent non seulement atteinte à mon intégrité et celle de notre institution, mais tendent à m’attribuer des pouvoirs que je n’ai pas.

Vous le savez Madame la Présidente et l’opinion avertie le sait également que la victoire ou l’échec d’un l’un ou l’autre camp ne dépend ni de vous, ni de moi, ni d’aucun autre membre de l’A.N.E.
Je ne voudrais pas non plus servir de prétexte à tout acte mettant en péril ce processus qu’au prix de tant d’efforts et de sacrifices, l’A.N.E, avec l’appui de tous, a quasiment conduit à bon port.

C’est pourquoi, en attendant la suite des investigations en cours, je vous prie de bien vouloir prendre acte et accepter ma décision de suspendre ma participation à toute activité liée au processus électoral en cours et d’en tirer les conséquences de droit.

 

Source: AFP/DM

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: Julius Ngouadet-Baba adresse une lettre à Marie Madeleine N’kouet

Publié par le 20/02/2016 dans Uncategorized

 
 
%d blogueurs aiment cette page :