RSS

Archives du 22/01/2016

CENTRAFRIQUE: Les résultats définitifs des élections attendus le lundi prochain

Publié par CARnews  OU RCAinfos le 22-1-2016/Bruno-Serge PIOZZA & Aimery ELA
CENTRAFRIQUE: Les résultats définitifs des élections attendus le lundi prochain

tribu

Les résultats des élections groupées du 30 décembre 2015, seront rendus publics le lundi 25 janvier 2016, a-t-on appris de sources proches de la cour constitutionnelle.

Les neuf membres de la cour constitutionnelle sont toujours penchés sur les résultats provisoires des élections. Une source politique généralement bien informée a indiqué que les résultats de la présidentielle ont déjà été traités « la cour est en train de finir avec les législatives puis que nous avons appris qu’elle a fini avec la présidentielle depuis quelques jours » a confié un candidat à la présidentielle.

Un agent de la cour constitutionnelle interrogé sur le dossier n’a pas souhaité donner des précisions « c’est lundi que vous aurez les résultats, moi je ne peux rien dire. La date est fixée et attendons de voir ce que la cour a décidé » a-t-il expliqué.

Sans discrétion, il n’y aura pas de changement notable dans les résultats provisoires annoncés par l’Autorité Nationale des Elections même si la requête de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition (AFDT) a été traitée avec beaucoup d’attention.

Les résultats définitifs devraient, selon le chronogramme électoral, être publiés par la cour le 21 janvier. Ce retard de quatre jours, va avoir des répercussions sur la date du second tour prévu pour le 31 janvier 2016. A cet égard, un léger retard du second tour est attendu.

 

 

Publié par CARnews  OU RCAinfos le 22-1-2016/Bruno-Serge PIOZZA & Aimery ELA
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: Les résultats définitifs des élections attendus le lundi prochain

Publié par le 22/01/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: Monsieur Gaston NGUEREKATA candidat à l’élection Présidentielle du 30 Décembre 2015 remercie ses électeurs

Publié par CARnews ou RCAinfo le 22-1-2016/Bruno-Serge PIOZZA & Aimery ELA
CENTRAFRIQUE: Monsieur Gaston NGUEREKATA candidat à l’élection Présidentielle du 30 Décembre 2015 remercie ses électeurs

nguerekata

De retour aux Etats-Unis, je tiens a exprimer ma vive gratitude a tous les compatriotes qui ont cru en mon projet politique et m’ont exprime leurs suffrages lors de l’élection présidentielle du 30 Décembre 2015.

Je voudrais les rassurer de mon engagement de toujours œuvrer, avec tous les patriotes centrafricains, pour un Centrafrique uni, fort, prospère et plus juste, ce qui passe par le renouvellement de notre classe politique hélas largement gagnée par la médiocrité, la tricherie et les intérêts particuliers.

Merci encore. Bonne et heureuse année a tous.

Par Pr. NGuerekata

 

 

Publié par CARnews ou RCAinfo le 22-1-2016/Bruno-Serge PIOZZA & Aimery ELA
 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: Monsieur Gaston NGUEREKATA candidat à l’élection Présidentielle du 30 Décembre 2015 remercie ses électeurs

Publié par le 22/01/2016 dans Uncategorized

 

CENTRAFRIQUE: Nation / Avec la machine électorale de l’UNDP, Touadéra sera le seul candidat à plébisciter au 2ème tour du scrutin présidentiel

Publié par CArnews ou RCAinfos le 22-1-2016/Bruno-Serge PIOZZA & Aimery ELA
CENTRAFRIQUE: Nation / Avec la machine électorale de l’UNDP, Touadéra sera le seul candidat à plébisciter au 2ème tour du scrutin présidentiel

ELECT

 

Depuis quelques jours, les grandes manœuvres pour des soutiens visibles et invisibles aux deux (02) candidats, arrivés en tête de l’élection présidentielle, après la publication des résultats provisoires du scrutin présidentiel et législatif par l’ANE, ont déjà commencé. Comme si tous les professionnels de la politique savaient que ces résultats seraient indubitablement confirmés par la cour constitutionnelle de transition, l’on assiste partout à un réchauffement des activités dans les différents états – major des partis politiques. C’est ainsi que tous les candidats malheureux à la présidentielle, à l’exception de Martin Ziguélé du MLPC, et de Désiré Kolingba du RDC, n’ont pas hésité un seul instant à se ranger derrière l’enfant terrible du 4ème arrondissement, le candidat du peuple, le professeur Faustin Archange Touadéra.

C’est ainsi que l’on a appris hier l’appel de M. Bertin Béa, secrétaire général du KNK, au candidat du RDC, arrivé en troisième position, pour un ralliement à la cause du candidat des « petits bourgeois » de la capitale, M. Anicet Georges Dologuélé. Ces alliances de raison, pour certains, ou de circonstance, pour d’autres, témoignent tout simplement de la farouche détermination des adeptes de la politique politicienne qui ont lamentablement échoué, à trouver des voies et moyens pour se maintenir aux affaires. Mais comment alors, des hommes et des femmes qui ne sont plus en odeur de sainteté avec le bas peuple pour n’avoir défendu pendant des années que de bas intérêts, peuvent – ils convaincre les électeurs, le moment venu, d’apporter leurs choix à Dologuélé ou à Touadéra ? Voilà une pertinente question à laquelle il n’est pas très difficile de répondre pour les combattants de la liberté et les partisans d’une véritable alternance générationnelle. En effet, quoique l’on dise, qu’il pleuve ou qu’il neige, l’histoire est en marche et une page est définitivement tournée. Celle de l’exploitation du peuple centrafricain par ses propres fils. Celle de la liquidation de la République par un groupuscule d’individus sans éducation, sans culture politique, et sans projet de société. Celle du règne de la terreur des enfants du malheur et de la perdition.

Aujourd’hui, au regard de l’ampleur de la déroute subie par ces adeptes de la politique politicienne à la présidentielle, en général, et aux législatives, en particulier, une chose, à n’en point douter, est vraiment sûre : le ressort de confiance s’est définitivement rompu entre la vieille classe politique et le peuple. Désormais, partout, dans nos villages, nos communes, nos sous – préfectures, nos préfectures, dans les huit (8) arrondissements de la ville de Bangui, auxquels doivent s’ajouter les communes de Bimbo et Bégoua, le peuple centrafricain veut et exige le changement par le renouvellement de la classe politique, et à travers l’émergence d’une véritable alternance générationnelle. Et, c’est de cet engouement dont l’UNDP et son président – fondateur, Michel Amine dont la candidature à l’élection présidentielle a été malheureusement invalidée pour des raisons fallacieuses, fantaisistes, non juridiques et voire même politiques, ont été témoins, lors du dernier scrutin. Créé en juillet 2014, ce jeune parti politique a séduit par la pertinence de son projet de société, et n’eussent été certaines difficultés internes d’ordre organisationnel, l’on aurait assisté à un véritable raz de marée de ses candidats aux législatives, dès le 1er tour.

Cependant, avec deux (2) candidats élus, et vingt et deux (22) autres devant se présenter au 2ème tour de ces législatives, sans compter les nombreux cas d’irrégularités dont certains ont été victimes, au regard des résultats publiés par l’ANE, l’UNDP dont les organes de base sont implémentés sur toute l’étendue du territoire national, se positionne déjà comme le seul grand politique devant siéger dans la prochaine assemblée nationale. Fort de cet avantage, le bureau politique provisoire et la direction nationale de campagne de l’UNDP se retrouveront dans les prochains jours en assemblée générale extraordinaire pour décider de la conduite à tenir en faveur de tel ou tel candidat admis au 2ème tour du scrutin présidentiel. Une décision qui aura le mérite de remettre en cause la consigne de ni-ni donnée par Michel Amine, lors du 1er tour du scrutin, et de mettre en branle toute la terrible machine électorale de ce parti au service d’un candidat.

C’est dans cette perspective que, selon des informations dignes de foi en notre possession, le mot d’ordre serait déjà donné en faveur de l’enfant terrible du 4ème arrondissement, Faustin Archange Touadéra. Si cette information venait à s’avérer exacte, alors l’on s’acheminerait déjà vers une très large et écrasante victoire du candidat du peuple sur le candidat de « petits bourgeois », M. Anicet Georges Dologuélé. Une vraie puissance de feu et un terrible raz de marée des voix des militantes, des militants et des sympathisants de l’UNDP dont Faustin Archange Touadéra a été déjà bénéficiaire dans les circonscriptions favorables à Michel Amine, à l’exemple du score qu’il a réalisé dans le 4ème arrondissement, lors du 1er tour. A bas les imposteurs et les adeptes de la politique politicienne !

Par Jean- Paul Naïba

 

 

 
Commentaires fermés sur CENTRAFRIQUE: Nation / Avec la machine électorale de l’UNDP, Touadéra sera le seul candidat à plébisciter au 2ème tour du scrutin présidentiel

Publié par le 22/01/2016 dans Uncategorized

 
 
%d blogueurs aiment cette page :