RSS

CENTRAFRIQUE: Nation / UNDP et Michel Amine activement courtisés par les Candidats à la Présidentielle Bangui, 8 décembre 2015.

21 Déc
Publié par CARnews ou RCAinfo le 21-12-2015/Bruno-Serge PIOZZA & AE
CENTRAFRIQUE: Nation / UNDP et Michel Amine activement courtisés par les Candidats à la Présidentielle Bangui, 8 décembre 2015.

Amine-Michel

Il est 11 h 45 mn lorsque la Cour Constitutionnelle rend publique la liste des candidats à l’élection présidentielle du 27 décembre 2015. Comme il fallait s’y attendre, ayant déjà été informé par les réseaux sociaux, le dossier de candidature de Michel AMINE, président – fondateur de l’UNDP, est rejeté. Interrogé quelques minutes plus tard par les correspondants des radios Notre Dame et Ndeke luka, à ce sujet, celui s’exprime sans ambages en ces termes : « … je prends acte de la décision de la Cour Constitutionnelle que je n’entends pas commenter, ce d’autant plus qu’elle a été rendue par de très hauts Magistrats de la République représentant une aussi haute Institution que la Cour Constitutionnelle pour laquelle j’ai du respect.

Cependant, l’UNDP dont je suis le Président Fondateur, non seulement donne à tous rendez-vous avec l’histoire de la Centrafrique, mais aussi, met chacun face à ses responsabilités. Par ailleurs, je demande aux militants et sympathisants de l’UNDP de rester très vigilants dans l’intérêt supérieur de la Nation, puis d’aller voter massivement lors des élections présidentielle et législative ; De même, l’UNDP n’entend nouer aucune alliance, ni donner de consigne de vote, chaque militant et sympathisant de l’UNDP devant voter en son âme et conscience le candidat de son choix.

Enfin, l’UNDP poursuivra sans désemparer le combat politique pour la recherche d’une paix durable, une véritable sécurité des personnes et des biens, la bonne gouvernance, puis des solutions adéquates aux problèmes de tous les centrafricains… » Mais, alors que les propos de Michel Amine sont clairs comme l’eau d’une roche et se passent de tout commentaire, grande est la surprise de tous les combattants de la liberté et de tous les gardiens du Temple d’entendre grouiller dans la ville, la folle rumeur selon laquelle les serviteurs des influences lucifériennes qui ont fait de la politique, dans ce pays depuis plus de 50 ans, une véritable profession et une source d’ascension sociale, useraient à ce jour de tous les subterfuges communicationnels et des basses manœuvres, pour les dénaturer. L’annonce, sur les antennes de la radio Ndeke Luka dans le journal des élections, du soutien de l’organisation des femmes de l’Undp aux comités de soutien des femmes à la candidature de Karim Meckassoua, a été le summum de ces machinations. Afin d’y mettre un terme définitivement, le Bureau Politique a promptement réagi dans un communiqué de presse, en date du 17 décembre 2015, en ces termes : « Il nous a été donné de constater que non seulement le nom du Président – Fondateur de l’UNDP, Monsieur AMINE Michel, fait l’objet d’un usage manifestement abusif, au cas où il ne serait même pas devenu un fonds de commerce pour certains, mais aussi, que des personnes aux ambitions démesurées, poseraient des actes au nom et pour le compte de ce parti politique, sans autorisation ou mandat préalable. Par ailleurs, certains partis politiques et candidats indépendants qui, suite à l’invalidation à caractère politique de la candidature de Monsieur AMINE Michel à l’élection présidentielle de décembre 2015, ont essayé sans succès jusqu’à ce jour, de nouer des alliances, puis obtenir le soutien de l’UNDP et son Président Fondateur aux élections présidentielle et législative, dénaturent la position officielle de l’UNDP, rendue publique par Monsieur AMINE Michel le 08 décembre 2015, sur les antennes des radios « Notre Dame » et « NDEKE LUKA ».

En effet, ces partis politiques et candidats indépendants font dans le cadre de leurs campagnes, usage des symboles de l’UNDP, puis déclarent mensongèrement qu’ils bénéficieraient du soutien de l’UNDP et son Président Fondateur. Ainsi, l’UNDP qui entend tirer les conséquences juridico – judiciaires inhérentes à cette imposture contraire aux dispositions légales, notamment celles régissant les opérations électorales, invite instamment les concernés qui seuls répondront de leurs actes, à cesser ces basses manœuvres politiciennes pouvant les exposer à des poursuites judiciaires. Sur ce, l’UNDP tient à préciser qu’elle demeure fidèle à la déclaration de son Président Fondateur qui :

– A pris acte de la décision à caractère politique de la Cour Constitutionnelle qu’il n’entend pas commenter ; – Donne à tous rendez-vous avec l’histoire de la Centrafrique, tout en mettant chacun face à ses responsabilités ;

– Demande aux militants et sympathisants de l’UNDP de rester très vigilants dans l’intérêt supérieur de la Nation, puis d’aller voter massivement lors des élections présidentielle et législative ; – N’entend nouer aucune alliance, ni donner de consigne de vote, chaque militant et sympathisant de l’UNDP devant voter en son âme et conscience le candidat de son choix.

– Entend poursuivre sans désemparer le combat politique pour la recherche d’une paix durable, une véritable sécurité des personnes et des biens, la bonne gouvernance, puis des solutions adéquates aux problèmes de tous les centrafricains… »

En dépit de cette décision, d’abord clairement exprimée par Michel Amine, et soutenue par le bureau politique provisoire, des imposteurs et des adeptes de la politique politicienne qui ont tué la vie dans ce pays, et assassiné tout espoir dans nos villages, nos communes, nos sous – préfectures et nos préfectures, sur l’autel de leurs petits intérêts, continuent d’user de toutes les voies de recours occultes pour contraindre les militantes, militants et sympathisants de l’Undp à soutenir leur basse cause, et faire fléchir la position du président – fondateur de ce parti, en leur faveur.

C’est ainsi que, selon des informations dignes de foi, en notre possession, des candidats à l’élection et certaines formations politiques auraient tout simplement fait sourdre oreille de cette décision de ni – ni, et saisi directement Michel Amine non seulement d’une demande de ralliement des militantes et des militants de l’UNDP, mais surtout de soutien matériel et financier à leur candidature. Le beurre et l’argent du beurre. Quelle honte pour des hommes politiques, appelés à trouver des solutions idoines aux besoins prioritaires de tout un peuple martyrisé et profondément désespéré, qui visiblement manquent de moyens de leurs actions politiques et d’imagination créatrice d’énergies positives ! S’ils devaient recourir aux prodigalités et à l’aumône d’autres chefs de parti politique pour disposer de moyens matériels et financiers afin de battre campagne, qu’en serait – il de leur capacité réelle à gérer la République d’ici demain ? Feraient – ils seulement preuve d’une certaine imagination, une fois arrivés au sommet de la République ? Telles sont les questions qui fusent au jour d’aujourd’hui des lèvres des militantes, des militants de l’Undp, et des centrafricains, de l’est à l’ouest, du sud au nord. Des questions qui posent la problématique de la moralité de ceux – là qui veulent être aux commandes des affaires de la cité. Ceci étant dit, selon ces mêmes sources, la liste de ces demandeurs et de ces assistés sociaux qui attendent devant la porte de l’Undp et de Michel Amine serait vraiment longue. Parmi les prétendants à son argent et au soutien de l’Undp, figureraient d’anciens premiers ministres, et d’anciens ministres de la République, tous responsables de la tragédie que vit actuellement le peuple centrafricain, buveurs de sang et les mains pleines de sang de tout un peuple. Mais, comment en est – on arrivé là ? Pourquoi le président – fondateur de l’Undp, Michel Amine dont le dossier de candidature à l’élection présidentielle a été invalidé par la cour constitutionnelle et dont l’arrestation a réjoui tous ses concurrents, visiblement agacés par ses gestes d’aide financière à tous, petits et grands, est – il devenu l’attraction privilégiée de la plupart des candidats, restés dans la course ? Pourquoi l’Undp, ce parti politique qui a vu le jour en 2014, est – elle devenue la cible de toutes les autres formations politiques ? Les réponses sont toute simples. L’enfant de la Kémo, le fils du pasteur qui a fait fortune ailleurs et qui sait en donner à ceux qui sont dans le besoin, n’a jamais trempé les mains dans la liquidation de la République, pendant toutes ces dernières années. Son apparition soudaine sur l’échiquier politique national, sa générosité, sa vision et son projet de société ont séduit la plèbe. Dans les villages, les communes, les sous – préfectures et les préfectures où sont passés ses émissaires et où sont implémentées les organes de base de l’Undp, au plus moment du règne de la terreur de la Séléka, le peuple centrafricain, abandonné à la merci des marchands de la mort, a retrouvé en lui, à travers son message de paix, d’unité, d’amour, du réconfort, l’espoir de tout un peuple.

C’est donc tout naturellement que ce peuple lui doit maintenant une certaine reconnaissance, et un certain respect. Cet ancrage dans l’âme de la République et cette communion avec le peuple, de l’est à l’ouest, du nord au sud, se sont finalement traduits par la présentation de 134 dossiers de candidatures de l’Undp aux élections législatives. Ce sont ces atouts qui expliquent au jour d’aujourd’hui ce fol engouement de certains candidats et de certaines formations politiques vers Michel Amine et l’Undp.

Au peuple centrafricain, longtemps soumis et longtemps brimé par tous, de saisir cette opportunité qui s’offre à lui : celle de voter massivement les candidats de l’Undp aux élections législatives du 27 décembre 2015. Au peuple centrafricain d’enlever l’épais bandeau noir qui lui voile les yeux depuis longtemps, de se rendre à l’évidence et de comprendre que le temps est venu pour dire non, dans les urnes, à la candidature de tous les marchands de la mort, des liquidateurs de la République, et des enfants du malheur, en votant pour une nouvelle race de gestionnaires de la cité, au soir du 27 décembre 2015. A travers les candidates et les candidats de l’Undp aux élections législatives !

Par Jean – Paul Naïba

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :