RSS

CENTRAFRIQUE: La ligue de football de Bangui se dote d’un nouveau président

23 Fév

Central_African_Republic

Igor Tola Kogandou a été élu président de la Ligue de football de Bangui pour un mandat de quatre ans, en remplacement de Maurice Epelaki qui n’a pas fait acte de candidature pour un second mandat.

Elu samedi, le nouveau président de la ligue de Bangui de football a la lourde responsabilité de faire redémarrer le championnat de football qui bat de l’aille depuis 2013 à cause de la crise militaro politique qui persiste encore dans le pays et qui a des répercussions sur le sport en général.

Ce championnat amateur avec 12 équipes s’est terminé péniblement depuis plus de six mois et le leader, As Tempête Mocaf, n’a pu participer à la Ligue africaine des champions organisée par la Confédération africaine de Football, faute de moyens financiers.

En manque de sponsors, la compétition ne subsiste que grâce aux subventions de l’Etat et de la Fédération centrafricaine de Football. Aucune grande entreprise de la place ne finance un club du championnat.

A ces problèmes financiers, s’ajoute l’insécurité qui empêche certains fanatiques du ballon rond de se rendre aux stades. Le championnat qui s’est achevé, a été marqué par des scènes de violences. Un supporter a voulu jeter une grenade au stade à cause de la défaite de son équipe et n’eut été la vigilance des forces de l’ordre qui l’ont maitrisé, le pire allait se produire.

A plusieurs reprises les aires de jeux a été prises d’assaut par les supporters qui contestent une décision d’un arbitre. Ainsi, les matchs se jouent sous haute protection policière.

Du coté de la Fédération centrafricaine de football rien ne va. Son président Patrice Edouard Ngaïssona ancien ministre des Sports du régime de François Bozize dirige les milices chrétienne anti-balaka et est dans le collimateur de la justice nationale et internationale.

Beaucoup de présidents des clubs le critiquent ouvertement car sa situation de coordonnateur général des anti-balaka ne rime pas avec le sport. Ils souhaitent qu’il démissionne avant la fin de son mandat de 4 ans qui s’achève en 2016, afin de faciliter la réconciliation au sein du milieu sportif.

Son vice-président, Célestin Yanindji, vient de rentrer dans le gouvernement et les autres membres sont inactifs.

Le déroulement du championnat en demi-teinte a des répercussions sur l’équipe nationale, les fauves de bas Oubangui, qui a occupé le dernier rang à la coupe CEMAC de l’année dernière alors qu’en 2013, elle était vice-championne. Cette équipe nationale ne s’est pas engagée pour les prochaines compétions de la CAF.

Signature : APA
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :